BFMTV

CAFE POLITIQUE - Hollande perd la confiance des Francais (et de Geneviève de Fontenay)

François Hollande

François Hollande - -

Chaque matin, BFMTV.com sélectionne pour vous le meilleur de l'information politique. Aujourd'hui, voilà un an que François Hollande a été élu président de la République.

Hollande perd le vote de Geneviève de Fontenay

Il y a un an pile, la femme au chapeau la plus célèbre de France était heureuse. Geneviève de Fontenay avait annoncé son intention de voter François Hollande.

Un an plus tard, la chanson n'est plus la même. Interrogée par Le Parisien dimanche, l'ex-patronne du concours Miss France assume sa déception et affiche sa nouvelle admiration pour... Jean-Luc Mélenchon.

"Son discours m'a impressionnée", a lâché Geneviève de Fontenay, sans toutefois, manger son (célèbre) chapeau.

Un an en vidéo(s)

Pierre-René Lemas, secrétaire général de l'Elysée avait donné le ton vendredi sur BFMTV. "A l'Elysée, nous n'avons pas arrêté pendant un an". Car la ligne "anniversaire" choisie par François Hollande et ses troupes est la suivante: 'nous avons travaillé d'arrache-pied, les succès vont venir'.

Un message relayé par le groupe socialiste à l'Assemblée nationale dans cette vidéo qui retrace un an de lois.

Une année vue d'un autre oeil du côté de l'opposiion et plus particulièrement à l'UMP qui ironise sur "une année en Normalie", après avoir diffusé tracts et affiches saluant "L'Echec" du président de la République.

"Le 6 mai doit être une grande date..."

Il y a un an, François Hollande était élu président de la République et prévenait sur Twitter:

Le 6 mai doit être une grande date pour notre pays, un nouveau départ pour l'Europe, une nouvelle espérance pour le monde !
— François Hollande (@fhollande) 6 mai 2012

Hollande, le surnom "Flamby" repris en Allemagne

Le quotidien allemend Süddeutsche Zeitung, outre une analyse au vitriol de la première année de mandat de François Hollande réutilise un surnom oublié en France: Flanby.

Plus grave, selon le journal, François Hollande ne fait rien hormis "hocher la tête et attendre". De manière générale, la presse européenne n'est pas tendre avec le chef de l'Etat comme la presse française.


A LIRE AUSSI:

>> DOSSIER - La première année du mandat de François Hollande

Samuel Auffray