BFMTV

Boutade de Hollande: Alger "satisfait" des regrets du président français

François Hollande lors du Sommet européen à Bruxelles en Belgique le 20 décembre 2013.

François Hollande lors du Sommet européen à Bruxelles en Belgique le 20 décembre 2013. - -

Après son trait d'humour sur la sécurité en Algérie, François Hollande "exprime ses sincères regrets pour l'interprétation de ses propos"'. Le chef de la diplomatie algérienne a accueilli "avec satisfactions" le communiqué de l'Elysée.

François Hollande s'excuse pour sa blague. Il "exprime ses sincères regrets pour l'interprétation qui est faite de ses propos" sur l'Algérie et "en fera directement part" au président algérien Abdelaziz Bouteflika, selon un communiqué de l'Elysée publié dimanche. Le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a rapidement exprimé sa satisfaction par l'intermédiaire de son porte-parole.

A l'occasion du 70e anniversaire du Conseil représentatif des Institutions juives de France (Crif), le chef de l'Etat s'est félicité en début de semaine du retour "sain et sauf" de son ministre de l'Intérieur Manuel Valls, tout juste rentré d'Algérie, faisant réagir de l'autre côté de la Méditerranée dimanche.

Un grand respect pour ce peuple

Cette saillie a suscité de très vives réactions en Algérie et des propos sévères de la part de l'opposition. Selon le communiqué, "les quelques mots prononcés lundi par le président de la République dans le cadre du 70ème anniversaire du CRIF, concernant un déplacement de Manuel Valls en Algérie, font l'objet d'une polémique sans fondement".

"Chacun connaît les sentiments d'amitié que François Hollande porte à l'Algérie et le grand respect qu'il a pour son peuple, comme l'ont prouvé la visite d'État qu'il a effectuée en décembre dernier et les discours qu'il a prononcés", poursuit la présidence de la République.

François Hollande "exprime ses sincères regrets pour l'interprétation qui est faite de ses propos et en fera directement part au président Bouteflika", conclut le texte.

"Partenariat d'exception entre l'Algérie et la France"

Le chef de la diplomatie algérienne Ramtane Lamamra a "pris connaissance avec satisfaction du communiqué rendu public par M. Hollande, en particulier les sentiments d'amitié qu'il porte à l'Algérie et le grand respect qu'il a pour son peuple", a déclaré son porte-parole, Amar Belani.

Le ministre algérien des Affaires étrangères a ajouté que "l'état et les perspectives du partenariat d'exception entre l'Algérie et la France" seraient "l'objet d'échanges à l'occasion de la communication téléphonique que le président de la République Abdelaziz Bouteflika recevra de son homologue français".

L. B. avec AFP