BFMTV

Attentat à Saint-Etienne-du-Rouvray: "Français, Françaises, faisons bloc", lance François Hollande

François Hollande a réagi à l'attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray.

François Hollande a réagi à l'attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray. - Capture BFMTV

Après s'être rendu à la mairie de Saint-Etienne-du-Rouvray, en Seine-Maritime, le président de la République a fait une déclaration solennelle depuis l'Elysée.

François Hollande a réagi dans une allocation solennelle depuis l'Elysée à l'attentat à Saint-Etienne-du-Rouvray qui a coûté la vie à un prêtre de 85 ans. "Cet acte abominable est une nouvelle épreuve pour la nation", a jugé le président de la République assurant que "tuer un prêtre, c'est profaner la République".

"Les catholiques de France et du monde entier sont meurtris mais ce sont tous les Français qui se sentent atteint au fond d'eux-même", a poursuivi le chef de l'Etat.

"Cette guerre nous la gagnerons"

Assurant que la menace n'a "jamais été aussi grande" en France et en Europe, François Hollande a prévenu: "Cette guerre sera longue (...) La démocratie est la cible et elle sera notre bouclier." Expliquant que "c'est dans la persévérance que nous l'emporterons", le président de la République a lancé un grande appel.

"Je vous l'assure, cette guerre nous la gagnerons (...) Français, Françaises, faisons bloc", a appelé le chef de l'Etat.

François Hollande a également répondu aux déclarations de Nicolas Sarkozy et de la droite. Alors que le président des Républicains a demandé au gouvernement d'appliquer "sans délai" les propositions de son parti, le chef de l'Etat a demandé à ce que l'on évite "les surenchères, la polémique, les amalgames, la suspicion". Expliquant qu'une "présence jamais atteinte sous la Ve République des policiers, des gendarmes et des militaires", il assure que "le gouvernement applique et appliquera avec la plus grande fermeté les lois que nous avons fait voter".

"Restreindre nos libertés n’apporterait pas d’efficacité dans la lutte contre le terrorisme", a insisté François Hollande.

J.C.