BFMTV

Saint-Etienne-du-Rouvray: le prêtre égorgé "croyait aux valeurs humaines"

Le père Jacques Hamel a été assassiné mardi matin par deux terroristes qui ont pénétré en plein office dans l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray, près de Rouen en Seine-Maritime.

Une paroisse et des habitants sous le choc. Le père Jacques Hamel a été égorgé par deux terroristes qui ont pénétré en plein office dans l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray, une commune tout près de Rouen, en Seine-Maritime, avant d'être abattus par les forces de l'ordre. Trois autres personnes ont été blessées, dont un otage très grièvement. 

Depuis Cracovie, en Pologne, où il se trouve pour assister aux Journées mondiales de la Jeunesse (JMJ), l'archevêque de Rouen, Dominique Lebrun, a confirmé l'identité de la victime. Agé de 85 ans, le père Jacques Hamel était né en 1930 à Darnétal, commune de Seine-Maritime. Ordonné prêtre en 1958, il officiait comme prêtre auxiliaire dans la paroisse de Saint-Etienne-du-Rouvray. "Je ne pouvais pas imaginer qu'une telle chose pourrait nous arriver", témoigne pour Libération le père Auguste Moanda-Phuati, curé de la paroisse.

"C'est lui qui me seconde à la paroisse et qui célèbre la messe pendant mes absences", poursuit l'homme d'Eglise, qui officie d'habitude à Saint-Etienne-du-Rouvray. Ce dernier rentrait tout juste ce mardi de vacances au Congo. Le père Jacques Hamel, qui avait été curé de la paroisse de cette ancienne cité ouvrière il y a une dizaine d'années, avait choisi de rester dans la commune après sa retraite. Il résidait à proximité de l'église.

"Il a également baptisé notre fille"

"Il était très très connu et très apprécié dans le quartier dans lequel il y a une émotion considérable ce matin", confirme sur BFMTV l'abbé Philippe Maheut, vicaire général de l'archidiocèse de Rouen. Très ému également, David. L'an dernier, quasiment jour pour jour, le père jacques Hamel célébrait son mariage dans cette église de Saint-Etienne-du-Rouvray. "On le connaissait, nous l'avons rencontré à plusieurs reprises, il a également baptisé notre fille", détaille-t-il.

"C'était quelqu'un qui croyait en l'amour, quelqu'un qui croyait aux valeurs humaines", poursuit le jeune homme. 

Décrivant un homme d'église "assez marrant", David assure que malgré son âge le père Hamel "avait toute sa tête". "C'est un homme qui a assumé ses fonctions jusqu'au bout", insiste auprès de L'Express une paroissienne. Située sur une petite place dans cette commune aux bâtiments de brique rouge, vestige de l'époque ouvrière, l'église se trouve à quelques centaines de mètres de la mairie et est entourée de nombreux commerces.

J.C.