BFMTV

A Calais, un électeur sur deux a voté FN

Marine Le Pen a obtenu 49,10% des suffrages à Calais.

Marine Le Pen a obtenu 49,10% des suffrages à Calais. - Denis Charlet - AFP

Marine Le Pen est la grande gagnante de ce premier tour des élections régionales dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie. Si elle obtient 40,59% des suffrages dans la région, elle remporte à Calais même 49,10% des suffrages.

"Essayer le FN, c'est l'adopter", conseillait lundi Marine Le Pen au lendemain du premier tour des élections régionales. La présidente du Front national et candidate dans la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie jubile. Son parti est en tête dans trois régions et pourrait en remporter six dimanche prochain, au soir du second tour de ce scrutin intermédiaire.

Sur le plan personnel, les résultats de Marine Le Pen sont une réelle victoire. Dans la nouvelle grande région du Nord, la présidente du Front national remporte 40,64% des voix. Département par département, ce score dépasse les 40% et à Calais, ville du Pas-de-Calais, elle frôle les 50%.

Dans cette ville, désormais célèbre pour accueillir la "jungle", ce camp où vivent entassés 4.500 migrants, Marine Le Pen a obtenu 49,10% des voix, loin devant Xavier Bertrand, le candidat Les Républicains, et Pierre de Saintignon, tête de liste PS. Dans cet ancien fief communiste, la rhétorique FN anti-immigration a fonctionné.

Suspendre Schengen

Alors que la maire de Calais, Natacha Bouchart, en appelait à l'aide de l'armée pour contenir les migrants, Marine Le Pen, en déplacement au début du mois d'octobre, avait promis qu'elle ferait "un maximum de barouf", si elle est élue aux élections régionales. 

"S'il y a un endroit de France qui symbolise la chute de l'Etat, c'est bien Calais", avait-elle jugé. "Je n'accepte pas de voir la République battre en retraite à Calais, de voir des Français devenir des étrangers chez eux". Proposant alors, si elle était élue, de supprimer l'aide médicale d'Etat, de reconduire "à la frontière des immigrés illégaux" ou "suspendre l'espace Schengen".

Tout un programme qu'elle mettrait en place si elle accédait aux responsabilités ultimes: la présidence de la République. Et elle y compte: lundi soir elle a affirmé que, si elle était élue présidente de la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie dimanche, elle occuperait le poste "jusqu'au bout, enfin jusqu'à ce qu'(elle soit) élue présidente de la République".

> Retrouvez les résultats du second tour des élections régionales 2015 en Nord-Pas-de-Calais-Picardie

J.C.