BFMTV
Présidentielle

SONDAGE BFMTV - Présidentielle: Macron reste en tête mais recule, Le Pen et Mélenchon progressent

Notre nouveau sondage Opinion 2022 réalisé par l'institut Elabe reflète les intentions de vote au premier tour de la présidentielle. Le président-candidat Emmanuel Macron reste en tête, malgré un recul notable. Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon continuent leur progression, tandis qu'Éric Zemmour et Valérie Pécresse reculent.

À vingt jours du premier tour de la présidentielle, Emmanuel Macron reste en tête des intentions de vote.

D'après notre nouveau sondage Opinion 2022 réalisé par l'institut Elabe et publié ce mardi, le président-candidat dévisse légèrement. Après une forte hausse il y a deux semaines (8,5%), Emmanuel Macron est en baisse pour la deuxième semaine consécutive. Il est désormais crédité de 27,5% des voix, soit une baisse de 3,5 points par rapport à notre sondage de la semaine dernière, et perd des soutiens dans la plupart des électorats, dont ses électeurs de 2017 (-5%).

Le Pen et Mélenchon en progression

À l'inverse, la candidate du Rassemblement national Marine Le Pen, qui conserve la deuxième place des intentions de vote au premier tour, progresse pour la deuxième semaine consécutive. Avec +2% en une semaine, elle est désormais créditée de 20% des voix. 65% des personnes ayant voté pour elle en 2017 voteraient à nouveau pour elle, ce qui correspond à une hausse de 3% en une semaine.

Les intentions de vote au premier tour, d'après notre sondage Opinion 2022 d'Elabe, pour BFMTV
Les intentions de vote au premier tour, d'après notre sondage Opinion 2022 d'Elabe, pour BFMTV © Elabe

À l'instar de la candidate RN, l'insoumis Jean-Luc Mélenchon continue sa progression: crédité de 15% des voix, il prend un point en une semaine. Il conserve également sa base électorale: 57% de ses électeurs de 2017 voteraient à nouveau pour lui, soit +3 points en une semaine.

Pécresse et Zemmour dévissent

Tous deux crédités de 10% des intentions de vote au premier tour, Valérie Pécresse et Éric Zemmour continuent de reculer. La candidate Les Républicains perd 1,5 point en une semaine, contre 0,5 pour le candidat de Reconquête. Ce dernier a par ailleurs perdu le soutien d'électeurs de Marine Le Pen en 2017 (-3 points en une semaine).

L'écologiste Yannick Jadot et le communiste Fabien Roussel restent relativement stables: le premier est crédité de 4,5% (-0,5), le deuxième de 3,5%, soit le même score que la semaine dernière.

Nicolas Dupont-Aignan et Jean Lassalle sont tous deux à 3%: le premier gagne 1,5 point, et le deuxième progresse d'un point.

La socialiste Anne Hidalgo reste à 1,5%, comme Philippe Pouton qui gagne toutefois 1,5 point. Enfin, Nathalie Arthaud est stable, à 0,5%.

Les intentions de vote au second tour, d'après notre sondage Opinion 2022 d'Elabe, pour BFMTV
Les intentions de vote au second tour, d'après notre sondage Opinion 2022 d'Elabe, pour BFMTV © Elabe

L'écart entre Le Pen et Macron se resserre au second tour

Au second tour, l'écart se resserre légèrement entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Le président-candidat obtiendrait 56% des voix, soit un recul de 3,5 points. En cas de duel Macron-Le Pen, le président sortant bénéficierait des voix d'une majorité d'électeurs de Yannick Jadot (62%) et de Valérie Pécresse (44%).

Les reports de voix au premier et second tour, d'après notre sondage Opinion 2022 d'Elabe, pour BFMTV
Les reports de voix au premier et second tour, d'après notre sondage Opinion 2022 d'Elabe, pour BFMTV © Elabe

Les électeurs du premier tour d'Éric Zemmour voteraient pour les deux-tiers pour Marine Le Pen (69%), qui obtiendrait également les voix de près d'un tiers des électeurs de Valérie Pécresse (29%). Enfin, 45% des électeurs de Jean-Luc Mélenchon s'abstiendraient.

Échantillon de 1551 personnes représentatif des résidents de France métropolitaine âgés de 18 ans et plus, dont 1450 inscrits sur les listes électorales.

Interrogation par Internet les 20 et 21 mars 2022. La représentativité de l'échantillon a été assurée selon la méthode des quotas appliquée aux variables suivantes: sexe, âge, catégorie socio-professionnelle, région de résidence et catégorie d'agglomération.

Pour les questions d'intention de vote, seules les personnes inscrites sur les listes électorales et ayant l'intention d’aller voter sont prises en compte. Pour les questions d'opinion, l'ensemble de l’échantillon est pris en compte. Marge d'erreur comprise entre 1,1 et 3,1 points de pourcentage.

Fanny Rocher