BFMTV

SONDAGE BFMTV - Présidentielle 2022: avec 8% des intentions de vote, Zemmour prendrait surtout des voix à Le Pen

Éric Zemmour est crédité de 8% des intentions de vote dans notre sondage Elabe, révélé ce mardi. Dans un tel scénario, l'écart se réduirait nettement entre Marine Le Pen et le candidat de la droite.

Une candidature d'Éric Zemmour à l'élection présidentielle pourrait-elle faire vaciller Marine Le Pen? Si le polémiste décide effectivement de s'engager dans la course à l'Élysée, la candidate du Rassemblement national serait en tout cas celle qui aurait le plus à perdre, à en croire les résultats de notre sondage Elabe pour BFMTV, diffusé ce mardi.

En l'absence du polémiste, la droite ne parvient pas pour l'heure à perturber le duel entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen, qui sont crédités respectivement de 26% et 23% des intentions de vote, loin devant le représentant de la droite, qu'il s'agisse de Xavier Bertrand (16%) ou de Valérie Pécresse (14%).

8% pour Zemmour, Le Pen en nette baisse

Une candidature d'Éric Zemmour changerait la donne: dans cette étude, l'essayiste est crédité de 8% des intentions de vote au premier tour. Il arrive ainsi au même niveau que Jean-Luc Mélenchon et devance Yannick Jadot (7%) et Anne Hidalgo (entre 6 et 7% selon les scénarios), qui pâtissent de la division de la gauche pour ce scrutin.

Dans tous les cas, Emmanuel Macron serait loin devant, avec 25 à 26% des suffrages, selon le sondage. Mais dans ce scénario, l'écart entre Marine Le Pen et le représentant de la droite s'amoindrirait considérablement.

Si Éric Zemmour se présente, et que Xavier Bertrand est le candidat de la droite, Marine Le Pen plafonnerait à 18% - loin de ses niveaux habituels dans les sondages - quand Xavier Bertrand atteindrait les 15%. Trois points d'écart seulement donc. Si Valérie Pécresse est la candidate de la droite, Marine Le Pen soufflerait davantage, avec 19% des intentions de vote, contre 13% à sa rivale.

"Compte-tenu des résultats mesurés au premier tour et des marges d’erreur dans l’hypothèse avec Eric Zemmour, une configuration de second tour Emmanuel Macron/Xavier Bertrand est possible bien qu’elle soit actuellement nettement moins probable que la configuration Emmanuel Macron/Marine Le Pen", note Elabe.

Si le duel Emmanuel Macron/Marine Le Pen se confirme malgré tout, l'actuel président de la République l'emporterait largement au second tour, avec 59% des intentions de vote contre 41% pour sa rivale, selon Elabe. Le face-à-face serait plus tendu avec Xavier Bertrand: le chef de l'État n'y est donné gagnant que d'une courte tête (52% contre 48%).

Les sympathisants RN pour un ticket Le Pen/Zemmour

Si sa candidature pourrait bouleverser les résultats du premier tour, Éric Zemmour est loin de réaliser une percée massive dans ce sondage. Seuls 24% des Français souhaitent qu'il se présente à l'élection présidentielle de 2022. Une large majorité ont l'image d'une personnalité "arrogante" (66%), "autoritaire" (64%) ou qui "les inquiète" (57%). La plupart le classent "très à droite" (43% des sondés) sur l'échiquier politique.

"Ses points faibles sont, aux yeux des Français, sa capacité à rassembler les Français (24%) et sa présidentialité (a les qualités nécessaires pour être Président de la République, à 23%)", note Elabe.

À défaut d'une candidature d'Éric Zemmour, quid d'une alliance avec un autre parti? Près d'un Français sur trois (29%) souhaite une candidature commune entre le polémiste et Marine Le Pen, une proportion qui monte à 61% chez les sympathisants RN. L'idée d'une union avec Les Républicains séduit moins dans l'opinion: 16% des sondés l'appellent de leurs vœux, 28% des sympathisants LR.

Sondage Elabe pour BFMTV réalisé par Internet du 11 au 13 septembre 2021 auprès d'un échantillon de 1334 personnes représentatif des résidents de France métropolitaine âgés de 18 ans et plus, dont 1200 inscrits sur les listes électorales. La représentativité de l’échantillon a été assurée selon la méthode des quotas appliquée aux variables suivantes: sexe, âge et profession de l’interviewé après stratification par région et catégorie d’agglomération.

BFMTV