BFMTV

Présidentielle 2022: 59% des Français ne souhaitent pas qu'Emmanuel Macron se représente

Emmanuel Macron à l'Elysée le 6 septembre 2021

Emmanuel Macron à l'Elysée le 6 septembre 2021 - Ludovic MARIN © 2019 AFP

71% des personnes interrogées ont déclaré que le président sortant ne les représentait pas bien, et 67% qu'il n'était pas "proche des gens".

Alors que l'élection présidentielle approche, et que les candidats se font peu à peu connaître, six Français sur dix déclarent ne pas vouloir qu'Emmanuel Macron se représente en 2022, selon un sondage ViaVoice pour Libération publié lundi. Seulement 32% des personnes interrogées souhaitent qu'il soit candidat, contre 59% de contre.

Ils sont même 35% à ne pas vouloir "du tout" du président sortant à l'élection (24% répondent "plutôt pas"), contre 14% qui veulent "tout à fait" voir Emmanuel Macron dans la course à l'Élysée (18% répondent "pluôt"). 9% des personnes interrogées ne se prononcent pas.

"C’est surtout le lien avec les citoyens qui est perçu comme distendu"

55% des sondés déclarent qu'il n'est pas "crédible" pour être réélu président de la République, et 56% qu'il n'a pas les "compétences pour sortir la France des crises actuelles".

Mais, comme le note ViaVoice, "plus d’un tiers des Français juge son action positivement: 40% des Français estiment que sur l’économie le bilan d’Emmanuel Macron est positif, 39% sur la santé, 37% sur la protection sociale et l’emploi", explique l'institut de sondages, "des scores sur ces sujets qui oscillent entre 68 et 71 % auprès des électeurs d’Emmanuel Macron en 2017".

"C’est surtout le lien avec les citoyens qui est perçu comme distendu, alimentant l’idée d’un président 'hors sol' et éloigné des Français", écrit l'institut de sondages. 71% des sondés déclarent en effet qu'ils trouvent qu'Emmanuel Macron ne les représentent pas bien, et 67% qu'il n'est pas proche des gens.

Sondage réalisé du 26 au 30 août sur un échantillon de 1000 personnes représentatif de la population résidant en France métropolitaine, âgées de plus de 18 ans.

Salomé Vincendon
Salomé Vincendon Journaliste BFMTV