BFMTV
Présidentielle
en direct

EN DIRECT - Présidentielle: Emmanuel Macron dévoilera son programme en fin de semaine prochaine

Au treizième jour du conflit en Ukraine, la campagne présidentielle tente de reprendre ses droits. Les candidats célèbreront chacun à leur façon la journée internationale des droits des femmes. Emmanuel Macron reçoit des dirigeantes d'entreprises européennes tandis que Yannick Jadot, Fabien Roussel et Anne Hidalgo seront présents à la manifestation parisienne.

"Il a une cohérence et une ligne qui est la bonne": Marion Maréchal explique son soutien à Éric Zemmour

Elle a la conviction qu'il sera au second tour de l'élection présidentielle. Invitée ce mardi soir sur BFMTV, Marion Maréchal a expliqué son soutien à Éric Zemmour, au détriment de sa tante Marine Le Pen.

"Éric Zemmour a de nombreuses cartes en main que Marine Le Pen n'a pas", a estimé l'ancienne députée du Front national. Pour Marion Maréchal, le candidat de Reconquête "a une cohérence et une ligne qui est la bonne".

"Cela a peut-être été la décision la plus difficile de ma vie", a ajouté Marion Maréchal.

Emmanuel Macron dévoilera son programme en fin de semaine prochaine

Le président-candidat à sa réélection va dévoiler son programme politique en fin de semaine prochaine, ont appris nos confrères de RMC.

"Il sera diffusé en fin de semaine prochaine", explique à RMC un cadre de la campagne qui précise que ni le lieu, ni le cadre n'ont en revanche encore été décidés.

Devant des dirigeantes d'entreprises européennes, Emmanuel Macron appelle à "une Europe féministe"

"Je crois à une Europe féministe", a déclaré Emmanuel Macron mardi, en appelant à faire de l'égalité femmes-hommes "une grande cause européenne" et à lutter contre "les reculs dans certains pays", notamment sur l'avortement.

"Est-ce que l'égalité entre les femmes et les hommes est obtenue? Non (...) Le travail est encore loin d'être terminé", a déclaré le chef de l'Etat en concluant une réunion à l'Elysée sur l'égalité professionnelle en Europe à l'occasion de la Journée des droits des femmes, dans le cadre de la présidence française de l'UE.

L’IVG est une conquête immense pour les femmes et pour les hommes, pour la dignité et l’humanité de tous. Mais je mesure le traumatisme que c’est d’avorter", avait cependant déclaré Emmanuel Macron dans les colonnes du magazine Elle l'été dernier.

L'égalité femme-homme sera le "fil rouge" de la présidence de Valérie Pécresse en cas de victoire

Valérie Pécresse a promis de faire de l'égalité des droits entre les femmes et les hommes "l'un des fils rouges" de son quinquennat si elle était élue, mardi à l'occasion de la Journée internationale des droits des femmes.

"Elire une femme présidente de la République, ça doit faire la différence dans la condition des femmes", a ajouté la candidate LR à la présidentielle dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux.

Après un préambule pour "dédier ce 8 mars 2022 à toutes les femmes d'Ukraine" qui "se battent pour protéger leur pays et leurs familles", elle a estimé qu'"on peut faire bien davantage" dans la lutte contre les violences faites aux femmes car "il n'y a pas de fatalité" à en voir certaines "mourir sous les coups de leurs compagnons ou de leurs ex-compagnons".

Marine Le Pen juge "malsain et malhonnête" le début de campagne d'Emmanuel Macron

Au lendemain du premier déplacement de campagne d'Emmanuel Macron à Poissy (Yvelines), Marine Le Pen dénonce un "dialogue direct avec ses amlis". "C'était arrangé", a taclé la candidate RN, invitée des "Grandes gueules" sur RMC et RMC Story, après cet échangé avec des habitants sélectionnés au préalable.

"C’est du théâtre, ce n’est pas de la politique: il a rencontré ses propres supporters", a-t-elle poursuivi. "Ça commence à devenir malsain. L’utilisation des moyens de l'Élysée au service du candidat avec la diffusion de la lettre de candidature, tout ça c’est du faux. On est dans quelque chose que l’on nous écrit à l’avance."

Le podcast Le Service Politique est désormais quotidien

Le podcast Le Service Politique, qui vous raconte les coulisses de la campagne présidentielle, devient quotidien.

Chaque matin, au réveil, retrouvez un épisode frais, sur les moments forts de la campagne, raconté par les journalistes du service politique de BFMTV.

Ce 8 mars, écoutez "Emmanuel Macron et la stratégie de l'édredeon", notre nouvel épisode consacré au premier déplacement de campagne du candidat Emmanuel Macron, qui se déroulait lundi soir à Poissy, dans les Yvelines.

>> Ecoutez ce podcast en cliquant ici

Doigt d'honneur à Marseille: Eric Zemmour parle d'un geste qui "n'était pas du meilleur goût"

Chahuté lors de son déplacement à Marseille, le candidat avait fini par faire un doigt d'honneur à une passante.

"Je ne suis pas sûr que mon doigt d'honneur était du meilleur goût, j'avais été harcelé toute la journée par des antifa. (...) J'étais énervé, c'est la vie", s'est justifié l'ancien éditorialiste sur BFMTV.

Le participant qui a fait un salut nazi "n'a pas sa place" dans ses meetings, explique Eric Zemmour

Un jeune homme a fait un salut nazi lors du meeting du candidat dimanche à Toulon. L'ancien journaliste du Figaro s'est désolidarisé de ce geste.

"Vous vous attachez à un détail, un imbécile qui n'a pas sa place dans nos meetings (...). Je suis de confession juive. Un nazi qui rejoint Eric Zemmour, il a le cerveau à l'envers, il doit aller se faire soigner tranquillement", a expliqué le politique sur BFMTV.

Marion Maréchal "incarne parfaitement l'union des droites" pour Eric Zemmour

Alors que Marion Maréchal s'est affichée aux côtés d'Eric Zemmour ce dimanche à Toulon, le candidat se félicite de ce ralliement.

"Elle m'apporte d'abord son amitié, son intelligence, sa combativité, son charme. (...) Elle incarne parfaitement ce que je veux faire dans cette campagne, l'union des droites pour sauver la France", a avancé le candidat à la présidentielle sur BFMTV.

"C'est un acte de guerre": Eric Zemmour voit comme une "erreur" l'examen de la candidature de l'Ukraine par l'UE

L'Union européenne a lancé ce lundi officiellement l'examen des candidatures de l'Ukraine, de la Géorgie et de la Moldavie, une mauvaise décision pour Eric Zemmour.

"C'est une erreur. (...). C'est un acte de guerre vis-à-vis de la Russie et c'est une manière de faire encore monter l'escalade", a jugé le candidat de Reconquête sur BFMTV.

"Si des Ukrainiens ont des attaches avec la France, nous leur donnerons des visas", explique Eric Zemmour

Eric Zemmour qui a, dans un premier temps appelé les Ukrainiens à "rester en Pologne", nuance son discours. Après être déjà revenu en partie sur ses propos lors de son meeting à Toulon, le candidat explique désormais être d'accord sur le principe de leur accueil.

"S'ils ont des attaches avec la France, de la famille en France, nous leur donnerons des visas. Ce que je ne veux pas, c'est qu'il y ait un tsunami fondé sur l'émotion. Je ne veux pas que ce soit comme avec les Syriens", s'est justifié le candidat à la présidentielle sur BFMTV.

"Ce ne serait pas un débat": Attal explique pourquoi Macron ne veut pas d'une confrontation avec les 11 autres candidats avant le premier tour

Emmanuel Macron l'a dit hier. Il ne compte pas débattre avec l'ensemble des onze autres candidats à la présidentielle avant le premier tour, arguant qu'aucun président sortant ne l'avait d'ailleurs fait avant lui.

Sur France Inter, Gabriel Attal a repris:

"Jamais un président sortant n'a débattu avec les candidats au premier tour. Pourquoi ? Imaginez un président sortant au milieu de 12 candidats dont chacun cherche son moment de confrontation avec le président. Donc sur une émission de 2h il y aura 1H50 de confrontation avec le président et moins de 10 minutes pour lui pour répondre. Ce ne serait pas un débat".

Le porte-parole du gouvernement a toutefois assuré que le chef de l'Etat aimait "le débat, la confrontation d'idées".

Eric Zemmour s'inquiète que les sanctions contre la Russie "se retournent contre les Français"

Alors que les sanctions se sont multipliées ces derniers jours contre la Russie, avec notamment le gel des avoirs des oligarques russes et l'exclusion des grandes banques russes du système bancaire international Swift, Eric Zemmour est préocuppé par leur impact sur les Français.

"Il faut faire attention à ce que les sanctions infligées à Vlamidir Poutine ne se retournent pas contre les Français", a avancé le patron de Reconquête.

"On va continuer à financer l'audiovisuel public": Attal revient sur la promesse de suppression de la redevance par Macron

Emmanuel Macron, en déplacement lundi à Poissy, a lancé sa première promesse de campagne: la suppression de la redevance due au service audiovisuel public. Ce mardi, interrogé à ce propos sur France Inter, Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, a assuré: "Il y a besoin d'un audiovisuel fort dans ce contexte de désinformation. On va évidemment continuer à le financer."

Comment alors ? Sur ce sujet, le porte-parole a paru plus nébuleux: "ça peut être par le budget de l'Etat, par une visibilité sur plusieurs années".

"Emmanuel Macron aura l'occasion d'en parler durant sa campagne", a tout à la fois balayé et garanti Gabriel Attal.

Le refus d'Emmanuel Macron de participer à un débat de premier tour est "une façon de se défiler", juge Eric Zemmour

Alors que le président a expliqué lundi soir lors de son déplacement à Poissy qu'il n'envisageait pas de débat de premier tour, Eric Zemmour estime que c'est "une façon de se défiler".

"J'estime que c'est une façon de se défiler mais il a trouvé l'argument de dire que les autres ne l'ont pas fait (les présidents sortants NDLR), très bien. Moi, je crois que les Français attendent le débat de l'entre-deux tours entre lui et moi", a expliqué le polémiste sur BFMTV.

Ukraine: "on veut enfermer la campagne dans un sujet qui ne sera pas décisif dans 10 ans", dénonce Eric Zemmour

Alors que la campagne présidentielle semble mise sur pause avec la guerre en Ukraine, Eric Zemmour le regrette.

"On veut nous enfermer et enfermer la campagne électorale dans un sujet qui ne sera pas décisif dans la France de 10 ou 20 ans. Je ne dis pas que l'Ukraine ou le Covid ne sont pas importants. Mais je dis que notre destin sera défini parce que ce qui est train de se passer depuis des années et que j'appelle le Grand remplacement. On veut nous voler le thème fondamental de cette élection", a estimé le candidat sur BFMTV.

Eric Zemmour est l'invité d'Apolline de Malherbe à 8h30 sur RMC-BFMTV

Eric Zemmour est notre invité ce matin. Alors que le candidat est à peine dans les sondages, le patron de Reconquête compte sur le soutien de Marion Maréchal dimanche dernier à Toulon.

Ukraine, journée internationale des droits des femmes, pouvoir d'achat... Eric Zemmour répondra aux questions d'Apolline de Malherbe pendant une heure.

Ce qu'il faut retenir du premier déplacement d'Emmanuel Macron ce lundi soir à Poissy

Emmanuel Macron a réalisé son premier déplacement de campagne à Poissy, dans les Yvelines. Pouvoir d'achat, éducation mais aussi Ukraine, le président-candidat a énuméré ses premières propositions.

Il a notamment évoqué le renforcement des mathématiques dans le tronc commun au lycée, "une mesure rapide" sur l'essence ou encore la suppression de la redevance audiovisuelle.

On vous résume tout ce que le président a dit ici lors de son intervention.

François Hollande regrette une présidentielle aux débats "escamotés"

Dans une longue tribune au Monde dans laquelle François Hollande appelle à la France à stopper toute importation de gaz russe "pour infliger un revers à Poutine", l'ancien président critique la stratégie de campagne d'Emmanuel Macron.

"Sommes-nous, en cette veille d’élection présidentielle dont les enjeux n’ont jamais été aussi élevés et dont pourtant les débats risquent d’être escamotés, capables de faire franchir à notre pays des pas décisifs?", s'interroge l'ancien locataire de l'Elysée.

Emmanuel Macron a lui-même reconnu dans sa "Lettre aux Français" jeudi dernier que qu'il ne "pourrait pas mener campagne comme (il) l'aurait souhaité en raison du contexte.

Retrouvez ici notre article qui résume le contenu de cette tribune.

Jadot, Roussel et Hidalgo attendus dans la manifestation parisienne pour les droits des femmes

Anne Hidalgo, Yannick Jadot et Fabien Roussel seront présents cette après-midi dans la manifestation parisienne organisée à l'occasion de la journée internationale des droits des femmes.

Tous trois veulent notamment rétablir un ministère de plein droit des droits des femmes, abondé d'un milliard d'euros affecté à la lutte contre les violences faites aux femmes.

Une délégation de La France insoumise se joindra également au cortège, menée par la députée Clémentine Autain.

Bonjour à toutes, bonjour à tous

Bienvenue dans ce live politique.

Au menu des matinales ce matin:

7h40, RTL: Laurent Berger

7h45, Radio J: Maud Brégeon 

8h, Public Sénat: Nathalie Arthaud

8h10, Public Sénat: Jean Lassalle

8h13, Europe 1: Guillaume Peltier

8h15, Sud Radio: Olivier Dussopt

8h20, France Inter: Gabriel Attal

8h30, France Info: Marlène Schiappa 

8h30-9h30, RMC/BFMTV : Éric Zemmour

Marie-Pierre Bourgeois