BFMTV

Le Pen, Onfray, Zemmour, Wauquiez: Dupont-Aignan appelle à "une grande primaire ouverte" en décembre

Le président de Debout la France a publié une tribune dans Valeurs Actuelles samedi, dans laquelle il appelle à l'organisation d'une primaire en vue de la présidentielle.

"C'est pas à Emmanuel Macron, c'est pas aux médias, c'est pas aux sondages, c'est pas à des vieux partis claniques ni aux partis politiques de choisir le champion qui affrontera Emmanuel Macron." Invité ce mardi de BFMTV-RMC, Nicolas Dupont-Aignan a justifié sa tribune publiée samedi dans Valeurs Actuelles dans laquelle il invite plusieurs personnalités à participer à une primaire en décembre en vue de la prochaine présidentielle.

Marine Le Pen, Éric Zemmour, Michel Onfray, Laurent Wauquiez, Bruno Retailleau, Julien Aubert, Éric Ciotti, David Lisnard, Robert Ménard, François Asselineau, Florian Philippot, François Xavier Bellamy et Philippe de Villiers sont nommément cités et invités à y participer.

"C'est une grande primaire ouverte", fait valoir le président de Debout la France, député de l'Essonne, qui indique toutefois n'avoir "pas encore" reçu de réponse.

Une primaire sur le modèle de celle de LR en 2016

"C'est ce qu'avaient fait Les Républicains (en 2016, NDLR). À l'époque tout le monde pensait qu'Alain Juppé serait élu président de la République, et c'est François Fillon qui est sorti du chapeau. Cela veut dire qu'il y a eu un vrai débat, médiatisé. Après il a échoué pour une autre raison", poursuit-il.

"Je ne veux pas revoir 2017, je ne veux pas la réélection automatique d'Emmanuel Macron sur une sorte de duel construit par Emmanuel Macron pour survivre", estime Dupont-Aignan, qui voit en un second tour entre le président sortant et Marine Le Pen le "scénario le plus facile pour Emmanuel Macron".
Clarisse Martin Journaliste BFMTV