BFMTV

"La police tue": Yannick Jadot pas d'accord avec Philippe Poutou, ni Gérald Darmanin

Invité de "BFM Politique" ce dimanche, le candidat écologiste à l'élection présidentielle ne partage pas les propos du candidat NPA, mais déplore la plainte déposée par le ministre de l'Intérieur.

Il "conteste" les propos de Philippe Poutou, mais regrette la plainte de Gérald Darmanin. Invité de BFM Politique ce dimanche, le candidat écologiste à la présidentielle Yannick Jadot est revenu sur les propos polémiques du candidat NPA, qui affirmait il y a quelques jours que "la police tue" ce qui a provoqué une plainte du ministre de l'Intérieur.

"Qu'il y ait des violences policières, c'est une évidence, qu'on dise 'la police tue, la police est raciste', ce n'est pas ce que je pense. Mais franchement, est-ce que dès qu'il y a une expression qu'on conteste dans le débat public, on doit aller devant la justice? C'est devenu ça la France du débat public?" questionne Yannick Jadot.

Réforme de l'IGPN et "loi de programmation"

Le sujet a également été l'occasion pour le candidat d'Europe écologie-Les Verts (EELV) de se positionner sur la question des violences policières et des moyens alloués aux forces de l'ordre. Yannick Jadot assure vouloir que l'IGPN, la police des polices, soit rapprochée de la Défenseure des droits pour permettre des enquêtes indépendantes sur les bavures policières.

Il affirme également que le ministre de l'Intérieur aurait "mieux fait de porter une grande loi de programmation" pour "sortir du sous-effectif, de la sous formation et du sous équipement" plutôt que de porter plainte contre Philippe Poutou. Une plainte qu'il n'estime "pas à la hauteur du débat politique".

Louis Augry