BFMTV

Immigration, pouvoir d'achat, environnement... On a comparé les propositions de Mélenchon et Zemmour

Jean-Luc Mélenchon et Eric Zemmour débattent ce jeudi soir sur BFMTV-RMC. L'occasion de confronter le programme du leader insoumis aux propositions du polémiste, pas encore officiellement candidat à la présidentielle.

L'un est un habitué des campagnes présidentielles. L'autre fait durer le suspense sur ses intentions en vue de l'élection de 2022. Jean-Luc Mélenchon et Eric Zemmour vont débattre ce jeudi à 20h45 sur BFMTV-RMC. Une confrontation qui sera l'occasion d'entendre les deux hommes sur les sujets qui devraient compter pour gagner l'Elysée.

Si l'insoumis s'appuie sur sa plateforme programmatique, L'avenir en commun, Eric Zemmour n'est - à l'heure actuelle - pas officiellement candidat et revendique de ne pas avoir encore de programme précis. Ses déclarations passées et son dernier livre permettent cependant d'y voir plus clair.

Voici les grandes lignes des positions de l'un et de l'autre sur les grandes thématiques qui seront abordées lors du débat.

• Sur l'immigration

Jean-Luc Mélenchon. Sur ce sujet, depuis 2017, le leader des Insoumis renvoie dos à dos ceux qu'il juge trop fermés et ceux, plus à gauche, qu'il juge parfois idéalistes.

"Une fois que les gens sont là, que voulez-vous faire? Le rejeter à la mer? Non, c'est absolument impossible. Donc il vaudrait mieux qu'ils restent chez eux. Je suis fatigué de ces discussions où les fantasmes s'affrontent les uns et des autres", explique-t-il dans son livre Le choix de l'insoumission en 2016.

Concrètement, le candidat propose de suspendre le règlement de Dublin. Cet accord autorise les États européens à renvoyer un demandeur d’asile vers le pays par lequel il est entré, faisant peser de lourdes responsabilités sur les territoires qui concentrent les arrivées comme la Grèce ou l'Italie. Dans son programme, il dit également vouloir "renforcer le droit d'asile, par le respect des conditions d'examen des demandes et de recours, en supprimant la procédure accélérée".

Eric Zemmour. Le polémiste, qui a fait de la lutte contre l'immigration son cheval de bataille, a estimé "vivre un changement de peuple et une guerre de civilisation sur notre sol" sur notre antenne la semaine dernière.

Eric Zemmour propose de tenir un référendum qui regrouperait plusieurs questions: arrêt de l’immigration et du regroupement familial, suppression du droit du sol, préférence nationale pour les allocations de solidarité, refus des étudiants venus d’Afrique. Le polémiste a également proposé d'imposer des "prénoms français" aux enfants à naître dans son nouvel ouvrage, La France n'a pas dit son dernier mot.

• Sur la sécurité

Jean-Luc Mélenchon. Le député défend le démantèlement des BAC (brigade anti-criminalité) et propose de réhabiliter la police de proximité - lancée par Lionel Jospin quand l'insoumis était ministre. Le candidat à la présidentielle souhaite aussi "légaliser l'usage encadré du cannabis pour désencombrer la police", comme il l'explique dans son programme.

Eric Zemmour. Présent à la manifestation des policiers devant l'Assemblée nationale le 19 mai dernier, l'ex-chroniqueur télévisé refuse de parler de "violences policières" et juge les peines de prison pour les agressions de policiers "bien peu sévères".

Sur le sujet du cannabis, l'écrivain veut "dans un premier temps essayer une répression féroce. Ensuite, s’il n’y a pas de solution, autant légaliser, et on verra bien", rapporte Marianne.

• Sur l'international

Jean-Luc Mélenchon. Le parlementaire propose de sortir de l'Otan, "stopper l'érosion du réseau diplomatique français" et d'adopter une loi de programmation militaire "visant à restaurant l'indépendance militaire de notre pays". Le député souhaite également sortir la France des traités européens, comme il l'explique dans L'avenir en commun.

Eric Zemmour. Un temps favorable à une sortie de l'euro, le chroniqueur a reculé sur ce sujet, comme l'explique Capital. "On veut être crédible économiquement, cela exclut les aventures comme la sortie de l’euro ou de l’Union", explique un membre de l'équipe de l'éditorialiste au magazine. Cette même source assure sur le plan économique, son "fil rouge" sera "la reconquête de la souveraineté et de la fierté économique du pays".

Le polémiste a ainsi récemment profité de la perte du mégacontrat de sous-marins pour livrer sur Twitter son analyse, dans une vidéo aux faux airs d'allocution présidentielle. Sur ce dossier, Eric Zemmour a dénoncé "l'incapacité de l'État français d'avoir vu, diagnostiqué et combattu les menaces" sans toutefois avancer de grandes propositions. "On aurait dû avoir une batterie d'avocats (...), des communicants, nos services secrets auraient dû alerter", a-t-il jugé.

• Sur le pouvoir d'achat

Jean-Luc Mélenchon. L'élu qui a déclaré vouloir "éradiquer la pauvreté" sur BFMTV, propose sur sa plateforme programmatique une hausse du SMIC de 16% et la revalorisation du point d'indice pour les fonctionnaires. Il propose également de rendre plus progressif l'impôt sur le revenu en imposant un barème de 14 tranches contre 5 aujourd'hui.

Eric Zemmour. L'écrivain, lui, n'a que peu de goût pour les sujets économiques.

"On ne peut pas ouvrir 50 chantiers en même temps. Si on arrive au pouvoir, c’est pour traiter un sujet : le choc des civilisation. Sur l’économie, ce ne sera pas la révolution", assume l'un de membres de son entourage dans Marianne.

Seules précisions sur le sujet, le journaliste propose la hausse de l'âge de départ à la retraite et la baisse des impôts de production pour les entreprises.

• Sur l'environnement

Jean-Luc Mélenchon. Le candidat à la présidentielle propose de développer ce qu'il appelle la "planification écologique". Concrètement, le programme de Jean-Luc Mélenchon prévoit d'inscrire dans la Constitution ce qu'il appelle la "règle verte", à savoir "ne pas prélever sur la nature davantage que ce qu'elle peut reconstituer ni produire plus que ce qu'elle peut supporter".

La France insoumise veut également relancer un Commissariat au plan à visée écologiste pour pouvoir notamment sortir du nucléaire.

Eric Zemmour. Peu porté sur les questions environnementales, dont il ne fait pas une priorité, l'éditorialiste a estimé sur CNEWS que "le problème du climat, c’est la démographie et l’explosion de la natalité en Afrique et en Asie. Il faut arrêter de parler des conséquences et pas de la cause".

Le polémiste s'est également positionné contre l'inscription de la protection de l'environnement dans la Constitution. "Est-ce que le réchauffement climatique est une question que peut régler le peuple français? Je ne suis pas sûr. Est-ce que c'est vraiment une question urgente? Je ne sais pas" a-t-il répondu sur Le Figaro Live.

Jean-Luc Mélenchon et Eric Zemmour débattront ce jeudi à partir de 20h45 sur BFMTV-RMC. Ce débat sera animé par Aurélie Casse et Maxime Switek, et streamé sur la chaîne Twitch de BFMTV avec les journalistes Benjamin Duhamel et Marie-Pierre Bourgeois.

Marie-Pierre Bourgeois