BFMTV

Ils ont voté Macron au 1er tour, mais s'abstiendront dimanche

Le candidat d'En Marche! est toujours donné gagnant à 61%.

Le candidat d'En Marche! est toujours donné gagnant à 61%. - Jeff Pachoud - AFP

Dans un dernier sondage Kantar Sofres-OnePoint réalisé pour Le Figaro paru ce week-end, 4% des électeurs d'Emmanuel Macron au premier tour ne mettront pas le bulletin du candidat d'En Marche! dimanche prochain.

Les militants jettent leurs dernières forces dans cette dernière ligne droite avant l'élection de dimanche. Lundi, Emmanuel Macron, en meeting à la Villette, a tendu la main à son électorat de gauche, un vivier à chouchouter pour remporter son duel face à Marine Le Pen. Mais pas à n'importe quel prix: le candidat d'En Marche! l'a répété, il ne reviendra pas sur la loi Travail. Une position tranchée face à la candidate du FN qui multiplie les appels de pieds aux électeurs de Jean-Luc Mélenchon.

Une stratégie payante? Selon un sondage Kantar Sofres-OnePoint pour LCI et Le Figaro, 4% des électeurs d'Emmanuel Macron au premier tour ne sont pas certains de remettre le bulletin portant le nom du candidat d'En Marche! dimanche prochain. Dans le détail, 2% voteront pour la candidate du Front national, 2% feront le choix de l'abstention, du vote blanc ou nul. Des chiffres qui tranchent radicalement avec ceux attribués à Marine Le Pen. 99% de son électorat du premier tour voteront à nouveau pour elle.

Vote de rejet

Cette tendance chez les électeurs d'En Marche! augmente au fil des jours. Dans un sondage Elabe pour BFMTV paru au lendemain du premier tour, 100% de ceux qui avaient choisi Emmanuel Macron dimanche 23 avril referaient le même choix le 7 mai. Dans une autre enquête Harris Interactive pour LCP publiée le 27 avril, ils étaient 2% de cet électorat disaient qu'ils vont se reporter sur Marine Le Pen.

Si Emmanuel Macron reste largement en tête face à Marine Le Pen (59% contre 41% selon Ifop-Fiducial pour Paris Match, CNEWS et Sud Radio), ce report de voix entre le premier et le second tour peut s'expliquer par le vote d'adhésion des électeurs beaucoup plus faible du côté des électeurs du représentant d'En Marche!. Ainsi, quand 36% des personnes interrogées disant vouloir voter pour le premier le font par adhésion, ils sont 53% pour la seconde. 

Combattre l'abstention

Avant le premier tour, l'électorat d'Emmanuel Macron s'était déjà illustré par sa volatilité avant que son soutien apparaisse plus solide à quelques jours du scrutin.

Sans grande conviction, Emmanuel Macron devrait profiter d'un report des voix de l'électorat de François Fillon (49%) ou de Benoît Hamon (73%). Plus étonnant, selon un sondage Opinion Way, 44% des électeurs de Nicolas Dupont-Aignan n'adhèrent pas au ralliement du président de Debout la France et voteront pour Emmanuel Macron. Reste à convaincre les électeurs de Jean-Luc Mélenchon. S'ils sont 52% à opter pour le bulletin En Marche!, 31% sont encore indécis.

"Près d'un tiers des électeurs de Jean-Luc Mélenchon qui déclarent hésiter entre le vote blanc et nul ou l'abstention, et ça fait plus de 2 millions, voir 2,5 millions d'électeurs", insiste Yves-Marie Cann, directeur des études politiques de l'institut Elabe.

J.C.