BFMTV

Municipales à Lille: quand Martine Aubry assurait qu'elle ne se représenterait pas en 2020

Martine Aubry

Martine Aubry - THOMAS SAMSON / AFP

Maire de Lille depuis 2001, Martine Aubry assurait qu'elle ne ferait pas plus de trois mandats. Mais l'élection d'Emmanuel Macron à la tête de l'Etat a changé la donne.

Martine Aubry a annoncé jeudi sa candidature à la mairie de Lille pour un éventuel quatrième mandat consécutif. Dans un entretien au quotidien local La Voix du Nord, l’ancienne ministre du Travail a assuré avoir longtemps réfléchi: "J’ai décidé d’être candidate en 2020. J’ai beaucoup mûri cette décision". Et pour cause. 

Une longue réflexion essentielle alors que Martine Aubry assurait avant les précédentes municipales que la mandature de 2014 serait sa dernière: "Ce sera mon dernier mandat", expliquait devant un parterre de journalistes l’élue en août 2013, moins d’un an avant le scrutin.

Mais en avril 2014, peu après sa réélection, elle avait réitéré ses propos tout en les nuançant: "Je ne me représenterai pas sauf circonstance exceptionnelle", assurait-elle. Et l'élection présidentielle de 2017 en est visiblement une.

"Je n’ai pas envie de laisser Lille devenir ce que la France devient aujourd’hui"

"J’avais dit qu’après trois mandats, normalement, il faut passer la main, mais personne ne savait qu’Emmanuel Macron serait élu, et moi, je n’ai pas envie de laisser Lille devenir ce que la France devient aujourd’hui, où seuls les plus riches sont aidés", expliquait-elle au micro de France Bleu Nord en août dernier alors que le doute planait toujours sur une éventuelle candidature.

En 2000, Martine Aubry avait quitté ses fonctions ministérielles pour s’engager dans la campagne pour les municipales à Lille, où elle était déjà première adjointe au maire depuis 1995. Elle l’avait emporté à l’issue d’une triangulaire, devenant la première femme maire de la préfecture du Nord. Martine Aubry avait été réélue en 2008 après avoir battu la liste UMP conduite par Sébastien Huyghe avec 66,56% des voix, un score historique. Enfin en 2014, elle avait de nouveau gagné lors d’une nouvelle triangulaire, à l’occasion de ce qui devait être son dernier mandat.

dossier :

Martine Aubry

Guillaume Dussourt