BFMTV

Déconfinement: Marine Le Pen dénonce une "aberration" dans les transports

Marine Le Pen

Marine Le Pen - Alain Jocard / AFP

Sur Twitter, Marine Le Pen a eu des mots sévères sur les retards dans le métro ce lundi matin ainsi qu'au sujet de la limitation du trafic ferroviaire.

Marine Le Pen a réclamé lundi des "explications" sur l'"aberration" des capacités réduites et des "retards" dans les transports en commun pour le premier jour du déconfinement. "En ce jour de déconfinement, que la RATP et la SNCF proposent uniquement 70% de leur offre, et avec des retards considérables (ligne 13), des stations fermées, des 'trains courts', est une honte", a écrit sur Twitter la présidente du Rassemblement national. "On attend des explications sur cette aberration!", a-t-elle ajouté.

"Ce matin toutes les lignes métro et RER venant du 93 étaient bondées. Comme depuis 2 semaines, rien n'a été vraiment anticipé pour acheminer les travailleurs depuis les villes populaires", a dénoncé, lui aussi sur Twitter, le député LFI de Seine-Saint-Denis Eric Coquerel. "Qu'on n'incrimine pas ensuite le 'relâchement' pour expliquer la remontée de l'épidémie!", a-t-il encore averti. 

Les explications de la RATP

Les usagers de la ligne 13, très souvent bondée en temps normale, ont notamment dû attendre la première rame quarante minutes environ. Catherine Guillouard, présidente de la RATP, a expliqué que le retard était lié aux violentes averses de la soirées précédentes. "Des incidents d'exploitation localisés ont été identifiés à l'ouverture du réseau sur la ligne 13 (du métro parisien) faisant suite à des infiltrations d'eau en début de service", mais "l'incident a été rapidement résolu suite à l'intervention des mainteneurs", a appuyé la régie.

La reprise des transports publics s'est, dans l'ensemble, bien passée lundi matin en Île-de-France, selon la RATP et la SNCF. "C'est une première journée qui pour l'instant se déroule correctement", a également estimé le secrétaire d'Etat aux Transports Jean-Baptiste Djebbari. L'autorité régionale Ile-de-France Mobilités a cependant relevé "quelques problèmes ponctuels très tôt le matin, dans la première demi-heure", qui ont vocation à être réglés les jours prochains en adaptant le service, selon un porte-parole.

R.V. avec AFP