BFMTV

Déconfinement: quelques rames du métro parisien bondées lundi matin, mais "aucun incident majeur"

Sur certaines lignes extrêmement fréquentées de la capitale, les distances de sécurité ont eu du mal à être respectées par les utilisateurs en raison de la forte affluence et de retards.

Il s'agissait de l'une des grandes interrogations de ce lundi matin. Alors que s'amorce le premier jour de déconfinement pour les Français, les transports en commun semblent, dès les premières heures de la journée, pris d'assaut par les utilisateurs. 

Des distances de sécurité difficiles à respecter

Comme l'a constaté une équipe de BFMTV dans la ligne 13 du métro parisien, les distances de sécurité mises en place par la RATP ont rapidement volé en éclats puisque de nombreuses personnes se trouvent à moins d'un mètre les unes des autres. Pour autant, le port du masque semble généralisé et bien respecté. 

Pour ce qui est de la ligne 13, l'une des plus fréquentées du réseau parisien, cette forte affluence peut également s'expliquer par un trafic déjà perturbé. Ce lundi matin, les utilisateurs ont en effet du attendre près de 40 minutes l'arrivée de la première rame. La RATP a toutefois assuré que 75% des métros devraient circuler ce lundi à Paris, dont 85% sur cette seule ligne 13. 

Quelques heures après cet incident, Catherine Guillouard, présidente de la RATP, a assuré que ces retards étaient en réalité dus aux violentes averses qui frappent Paris depuis ce dimanche.*

"Des incidents d'exploitation localisés ont été identifiés à l'ouverture du réseau sur la ligne 13 (du métro parisien) faisant suite à des infiltrations d'eau en début de service", mais "l'incident a été rapidement résolu suite à l'intervention des mainteneurs", a confirmé la Régie.

Ces inquiétudes ont également été repérées sur les réseaux sociaux, puisque plusieurs internautes ont fait état d'attroupements devant les stations desservant cette même ligne.

"Une première journée qui se déroule correctement"

Sur le reste du réseau, l'affluence ne semble pas si intense. En témoigne ce message, toujours publié sur Twitter, d'un voyageur qui fait état d'une "fréquentation pas du tout revenue à la 'normale'" sur la ligne 4. "C'est une première journée qui pour l'instant se déroule correctement" a quant à lui résumé le Secrétaire d'État chargé des Transports, Jean-Baptiste Djebbari. 

"Aucun incident majeur n'a été constaté sur le réseau ce matin", a indiqué la RATP dans un communiqué, ajoutant que "les retours du terrain montrent un respect global des consignes sur le réseau". 

Des RER moins fréquentés? 

En ce qui concerne les RER, une autre équipe de BFMTV a pu constater que les distances de sécurité semblaient mieux respectées. Dans une rame en direction de Paris, les voyageurs occupent un siège sur deux et portent également tous des masques. L'accès aux trains a d'ailleurs été refusé à plusieurs personnes qui n'étaient pas équipées. 

Sur d'autres lignes plus fréquentées, notamment celle du RER A, la situation pourrait être plus délicate à mesure qu'avance la journée. Sur les réseaux sociaux, plusieurs utilisateurs ont d'ailleurs fait état de voyageurs qui commencent à se rassembler sur les plateformes des trains, faute de places assises. "Les premiers trains du matin étaient un peu plus chargés sur le RER B, mais la situation est restée sous contrôle", a indiqué une porte-parole de la SNCF.

Hugo Septier avec AFP