BFMTV

Comment Emmanuel Macron et François Bayrou se sont apprivoisés

Les deux hommes sont réunis ce vendredi à Reims pour un meeting du candidat d'En Marche!. Une apparition commune symbolique, qui vient confirmer l'implication de François Bayrou et le rôle qu'Emmanuel Macron lui laisse dans la campagne.

Depuis qu'ils ont noué leur alliance devant une foule de journalistes, le 23 février dernier au Palais de Tokyo, François Bayrou et Emmanuel Macron sont rarement apparus ensemble en public. Mais ce vendredi, alors que le candidat d'En Marche! tient un meeting à Reims, le président du MoDem est à ses côtés. Une apparition qui a son importance symbolique, et qui en dira sans doute plus sur le rôle de François Bayrou dans la campagne d'Emmanuel Macron.

"Nous tiendrons nos promesses de renouveau et de moralisation de la vie politique, c'est le socle de notre alliance, cher François", a déclaré Emmanuel Macron sur scène, rappelant ses engagements pris auprès du président du MoDem. Ce meeting sert donc de double rappel: il montre que François Bayrou fait partie intégrante de la campagne, et il est l'occasion pour Emmanuel Macron de montrer qu'il compte tenir ses promesses. 

"Je suis comme je suis"

Seule certitude jusqu'à présent, les deux hommes ont toujours insisté sur leur volonté de ne pas constituer un "ticket", préférant parler d'"alliance". Quelques heures avant cette réunion publique, le candidat d'En Marche! s'est rendu à Villers-Cotterêts dans l'Aisne, ville administrée par le Front national. Devant les caméras de BFMTV, il a dévoilé sa vision de l'accord conclu avec l'ancien candidat à la présidentielle.

"Depuis que François Bayrou a pris la décision de nouer cette alliance, il fait partie des hommes et des femmes politiques avec lesquels nous travaillons", explique-t-il d'abord. Je suis comme je suis et les Français nous prendrons comme cela ou pas. Ce n'est pas l'ajout de l'un ou l'autre qui change quoi que ce soit", ajoute Emmanuel Macron.

Macron met l'accent sur leur "complémentarité"

Le candidat semble donc avoir à coeur de garder son indépendance et sa personnalité. Car avec le ralliement de François Bayrou, adossé au MoDem, le risque existait pour Emmanuel Macron ou son mouvement d'être quelque peu écrasés par cette identité et cette histoire politique distincte. Pas étonnant donc, si tous deux ont choisi de limiter leurs apparitions publiques communes. 

"Par contre, poursuit le candidat, il apporte à la campagne que nous conduisons son expérience, sa connaissance et ses sensibilités. Et il apporte au rassemblement qui est le nôtre la famille politique qui est la sienne, c’est déjà beaucoup et c’est ainsi, dans cette complémentarité, que les choses se font".

"J'ai eu un sentiment de grande confiance", explique Bayrou

Le mot crucial, pour Emmanuel Macron, est donc celui-ci: complémentarité. Concrètement, en coulisses, les deux hommes ont des contacts très réguliers. Comme le rapportent RTL et L'Opinion, ils échangent chaque jour. D'après RTL, François Bayrou a même conseillé Emmanuel Macron en vue du débat présidentiel qui opposera les principaux candidats lundi soir sur TF1. La collaboration "se passe très bien", de l'aveu de François Bayrou.

"Curieusement, ça se passe très bien. Je n’étais pas sûr que ça soit le cas, on ne se connaissait pas bien personnellement. Très naturellement, j’ai eu un sentiment de grande confiance", explique-t-il à L'Opinion.

Un meeting à Pau le 12 avril

Le journal révèle d'ailleurs qu'Emmanuel Macron a participé en toute discrétion à un bureau exécutif du MoDem à Paris, il y a quelques jours. "Un moment assez émouvant. Emmanuel Macron avait l’air heureux", a raconté un participant. Prochaine étape commune et symbolique pour les deux hommes: Emmanuel Macron tiendra un meeting à Pau, la ville de François Bayrou, le 12 avril prochain, précise La République des Pyrénées. Soit moins de deux semaines avant le premier tour de la présidentielle. 

De quoi rassurer les proches d'Emmanuel Macron qui s'interrogeaient sur l'implication de François Bayrou. D'autant que le maire de Pau s'est montré très optimiste ce vendredi, interrogé dans les rues de Reims. "Je pense que ça part très bien", a-t-il déclaré, à propos de la présidentielle et des bons résultats d'Emmanuel Macron dans les sondages. "L'élection est en train de se former", a-t-il estimé. 

Charlie Vandekerkhove