BFMTV

Cheminade, Lassalle, Poutou: le sprint final pour les parrainages

Jacques Cheminade.

Jacques Cheminade. - JOEL SAGET / AFP

A deux jours de la date limite de réception par le Conseil constitutionnel des 500 parrainages nécessaires pour se présenter à l'élection présidentielle, fixée ce vendredi, trois candidats, Jean Lassalle, Philippe Poutou et Jacques Cheminade, peuvent encore espérer se qualifier.

En plus de François Asselineau, Nathalie Arthaud et Nicolas Dupont-Aignan, dont les chances d'obtenir les 5% de suffrages requis pour obtenir le remboursement de leurs frais de campagne sont minces, trois autres "petits candidats" pourraient décrocher le sésame des 500 signatures dans la course à l'Elysée.

Si les chances de Rama Yade (217 parrainages au dernier pointage) et Alexandre Jardin (107) semblent enterrées, le centriste Jean Lassalle, l'indépendant Jacques Cheminade, voire l'anticapitaliste Philippe Poutou, respectivement crédités de 453, 469 et 357 appuis, sont encore en balance pour 2017.

> Jean Lassalle, l'autre centriste

Figure du centre, l'ancien membre du MoDem Jean Lassalle n'est plus qu'à 47 parrainages du but. Après avoir sillonné le pays au fil d'un long tour de France, le centriste, dont la candidature acte un désaccord avec François Bayrou sur les stratégies d'alliance de ce dernier, a réalisé une remontée spectaculaire dans ses parrainages, doublant le nombre de ses soutiens depuis la semaine dernière. S'il se qualifiait, il peinerait probablement à disputer l'électorat centriste à Emmanuel Macron, bien installé dans cet espace politique, et notamment soutenu par François Bayrou.

> Philippe Poutou, le révolutionnaire 

Candidat pour la seconde fois sous les couleurs du NPA, Philippe Poutou n'est pas assuré de réunir les 500 parrainages requis. Défenseur d'une révolution anticapitaliste, le successeur d'Olivier Besancenot ne totalise que 357 signatures, selon le Conseil constitutionnel. Le NPA a lancé en janvier une pétition, intitulée "2017: Poutou doit en être". Outre un appel d'Olivier Besancenot à parrainer le candidat du NPA vendredi dernier, Philippe Poutou a reçu l'aide inattendue de Louis Aliot. Invité lundi sur BFMTV, le vice-président du FN estime que "monsieur Poutou, qu'on le veuille ou non, représente un pan dans l'opinion française". 

> Jacques Cheminade, l'inclassable

Ce serait sa troisième élection présidentielle. Après 1995 et 2012, le président de Solidarité et progrès est tout proche de réunir les 500 signatures. Conservateur sur les sujets de société, Jacques Cheminade plaide pour une forme de protectionnisme économique, et notamment pour la séparation de l'économie réelle et de la finance spéculative ("Un monde sans City ni Wall Street" est l'un de ses slogans). Il se distingue également par la volonté de mener des politiques de grands projets, comme la colonisation de Mars, et par des positions proche du conspirationnisme.

Louis Nadau