BFMTV

Ces visites de politiques qui ont marqué le Salon de l’agriculture

Jacques Chirac au Salon de l'agriculture, le 26 février 2008

Jacques Chirac au Salon de l'agriculture, le 26 février 2008 - PATRICK KOVARIK / AFP

Alors que le Salon de l'agriculture ouvre ce samedi à Paris, de nombreuses personnalités politiques déambuleront cette année encore dans les allées de la "plus grande ferme de France". Un lieu où certaines d'entre elles ont déjà eu l'occasion de s'illustrer.

Étape incontournable pour les personnalités politiques de premier plan, le Salon de l’agriculture ouvre ses portes ce samedi à Paris. Cette année encore, les allées du Parc des expositions où se déroule l’événement verront déambuler président, ministres et autres figures de la scène politique française venues s'attirer les faveurs du monde agricole.

Reste qu’un déplacement au Salon de l’agriculture n’est pas sans risque. Confrontées à la grogne des agriculteurs, nombreuses sont les personnalités politiques à s’y être cassé les dents. Certaines allant jusqu’à perdre leur calme ou devenir la cible de jet d’œuf… D’autres, mieux accueillies, ont laissé leur empreinte grâce à des sorties bien trouvées. Autant de rencontres entre la classe politique et le monde agricole qui offrent un florilège de séquences mémorables.

La pagaille pour François Fillon

Paradoxalement, François Fillon a marqué le Salon de l’agriculture par son absence. Annoncé Porte de Versailles le 1er mars 2017 au matin, alors que la campagne électorale bat son plein, l’ancien candidat à la présidentielle a reporté sa visite à la dernière minute. Sur place, l’incompréhension est totale. Les journalistes interrogent les proches de l’ancien Premier ministre, eux-mêmes incapables d’expliquer ce coup de théâtre.

Le candidat expliquera depuis son QG de campagne la raison de cette annulation: il vient d’apprendre sa convocation devant les juges afin d’être mis en examen pour "détournement de fonds publics". Il se rendra finalement au Salon dans l'après-midi où il sera chahuté par certains exploitants et visiteurs.

L’œuf d’Emmanuel Macron

Alors simple candidat à l’élection présidentielle, Emmanuel Macron a lui aussi honoré ce rendez-vous incontournable l’an dernier. Un déplacement quelque peu mouvementé pour le leader d’En Marche qui a reçu un œuf sur la tête.

Lors d’une courte déclaration à la presse, il prendra cette mésaventure avec philosophie: "Ça fait parti du floklore!", lâchera-t-il.

Le dérapage de Nicolas Sarkozy

La séquence aura hanté l’ancien président durant tout au long de son mandat. Le 23 février 2008, Nicolas Sarkozy est dans les allées du Salon et serre des mains à tout va lorsqu’un homme lui refuse sa poignée de main, lançant: "Touche moi pas, tu me salis!". "Eh bien casse toi, pauv’con!", répond le chef de l’État, sous l’œil des caméras.

Dans son livre La France pour la vie paru en 2016, Nicolas Sarkozy regrettera cet épisode. "En agissant, ainsi, j’ai abaissé la fonction présidentielle", a-t-il écrit.

La blague de François Hollande

L’ex-président a lui aussi été acteur d’une scène cocasse Porte de Versailles. Alors qu’il assiste à son premier Salon en tant que président le 23 février 2013, le chef de l’État entame une discussion avec un groupe d’enfants.

"Je vous vois que à la télé! " lance un petit garçon. "Ah oui ; c’est pas pareil, hein!", répond François Hollande. Et d’interroger l’enfant: "C’est mieux?". Peu de temps après, une fillette interpelle le président et lui confie: "J’ai jamais vu Nicolas Sarkozy". "Ah bah tu ne le verras plus", rétorque le locataire de l’Élysée.

  • L'ambiance lors du Salon de l’agriculture 2016 fut bien plus tendue. François Hollande a été accueilli dans les allées par les huées et les insultes des agriculteurs. Un stand du ministère de l’Agriculture a également été détruit.

Les "chefs-d'oeuvre" de Jacques Chirac

De loin le président le plus populaire auprès des agriculteurs, Jacques Chirac a toujours été en terrain conquis au Salon de l’agriculture. L’ancien président de la République n’a loupé qu’un seul Salon entre 1972 et 2011. Sur place, il se livrait aux dégustations, enchaînant charcuterie, verres de vin et caresses aux animaux.

Jacques Chirac aura notamment marqué le Salon de l’agriculture par l’une de ses sorties mémorables: "Ce ne sont pas des bovins, ce sont des chefs-d’œuvre", avait-il déclaré en s’approchant d’une vache lors de l’édition 2005.

La bière de Martine Aubry

En 2011, Martine Aubry s’est elle aussi rendu au Salon de l’agriculture. Se prêtant au jeu des dégustations, la maire de Lille s’est retrouvée à boire de la bière au petit matin. À une journaliste qui lui demandait si ce n’était pas trop difficile de boire de la bière à cette heure matinale, Martine Aubry répondra: "Vous savez dans le Nord, on commence à 7 heures du matin, hein!".

Consciente que cette déclaration n’est pas très bénéfique à la réputation des gens du Nord, l’ancienne candidate à la primaire socialiste corrigera en indiquant que "c’est pas tout à fait vrai".

Le coup de gueule de José Bové

Agacé de voir les personnalités politiques venir se pavaner au Salon de l’agriculture, José Bové, candidat à l’élection présidentielle de 2007 avait décidé de boycotter l’événement. "Ce n’est pas simplement au salon, en déambulant en tapant sur le cul des vaches qu’on défend l’agriculture", avait-il déclaré depuis un contre-salon qu’il organisait chez lui, dans le Larzac.

La "fiesta gaucho" de Jean-Marie Le Pen

Candidat à l’élection présidentielle en 2007, Jean-Marie Le Pen s’est plié à la tradition en arpentant les allées de la plus grande ferme de France. Accompagné par des militants, le fondateur du Front national s’est fait remarquer avec un chapeau de cowboy vissé sur la tête. Il a également entonné une chanson des années 40 intitulée "la fiesta gaucho".

P.L