BFMTV

CAFE POLITIQUE - Une "fête de la violette" pour Nicolas Sarkozy

L'ancien président Nicolas Sarkozy

L'ancien président Nicolas Sarkozy - -

Chaque matin, BFMTV.com sélectionne pour vous le meilleur de l'information politique. Aujourd'hui, Nadine Morano au secours de Claude Guéant, la "guerre civile" de Marine Le Pen et le logo déjà-vu des emplois d’avenir.

Morano, Guéant et le "mur des cons"

En pleine affaire Guéant, soupçonné d’avoir perçu 500.000 euros en liquide non déclarés, Nadine Morano en a profité pour fustiger de nouveau le "mur des cons" du Syndicat de la Magistrature. Quel rapport? "Ce que je trouve très étonnant, depuis la publication du ‘mur des cons’, ce sont ces dysfonctionnements de la justice qui amènent une personne à être obligée de s'expliquer devant les médias" plutôt "que de fournir des justificatifs à la justice", a-t-elle déploré jeudi matin sur France Inter, défendant au passage le "sérieux" de Claude Guéant.

Et de lancer une pique à l’"indécence incroyable" de son ancienne collègue Roselyne Bachelot, qui estimait mardi que Claude Guéant était "soit un menteur, soit un voleur". "Je ne me serais pas permis, sans savoir, de juger, de m'ériger en procureur médiatique", a accusé Nadine Morano, estimant que Roselyne Bachelot "ferait mieux de se contenter de son rôle d'animatrice dans son émission".

Une fête pour les sarkozystes

Cette année, la saint Nicolas n’aura pas lieu le 6 décembre mais le 6 juillet. Enfin, celle de Nicolas Sarkozy puisque l’UMP planche actuellement sur l’organisation d’une "fête de la violette" pour rassembler les sarkozystes et rendre ainsi hommage à l’ancien président, rapporte le journaliste politique du Monde Alexandre Lemarié.

Pourquoi la "fête de la violette"? Cette fleur est "le symbole de ralliement des bonapartistes", explique Guillaume Peltier, à l’initiative du projet avec Geoffroy Didier. Nicolas Sarkozy-Napoléon Bonaparte, même combat?

Les emplois d'avenir, un logo très "Meetic"

Comme un air de déjà-vu. Les emplois d’avenir, cette mesure-phare de la "boîte à outils" de François Hollande, ont-ils puisé leur inspiration auprès d’un site de rencontres bien connu? La Matinale de Canal+ s’interroge avec humour jeudi matin, en mettant en parallèle la ressemblance entre les deux logos, celui des emplois d’avenir du gouvernement et celui du site Meetic. Il y a comme un truc, n’est-ce pas?

Le logo des emplois d'avenir ressemble étrangement à celui d'un site de rencontre... ;-) #LaMatinale twitter.com/LaMatinaleCana...
— LaMatinaleCanalPlus (@LaMatinaleCanal) May 2, 2013

Marine Le Pen prépare "la guerre civile"

La présidente du Front national s’était posée mercredi en "lumière de l'espérance", elle n’a pas convaincu Jean-Christophe Cambadélis. Pour le député PS de Paris, le programme défendu par Marine Le Pen est une impasse. "Avec sa politique totalement négative qui nous amènerait à la sortie de l'euro, à ramener les immigrés à la frontières, à réduire massivement la fonction publique, c'est la guerre civile", a-t-il accusé mercredi soir sur BFMTV.

La dernière cartouche de François Hollande?

Le feuilleton du remaniement continue. Un an après son élection, François Hollande pense déjà rebattre les cartes de l’exécutif. "L’option est clairement sur la table, et il y a une fenêtre de tir idéale: ce pourrait être juste après le Conseil Européen des 27 et 28 juin", assure jeudi matin Jean-François Achilli (directeur de la rédaction de RMC, qui appartient au même groupe que BFMTV). Louis Gallois, Bertrand Delanoë… avant de trancher sur ces noms qui circulent, notamment pour Bercy, François Hollande réunira lundi ses ministres en "séminaire de travail".

Retraites: le gouvernement épinglé dans un sondage

C’est l’un des grands rendez-vous de 2013. La réforme des retraites sera abordée à l’automne, selon le calendrier distillé le 30 mars dernier par Jean-Marc Ayrault. Ce qui laisse au Premier ministre cinq mois pour convaincre les Français, qui sont 76% à déclarer ne pas faire confiance au gouvernement pour garantir l'avenir des retraites, selon un sondage Ipsos pour l'Union mutualiste retraite et Liaisons sociales paru jeudi.

Sandrine Cochard