BFMTV

Bayonne: Emmanuel Macron condamne avec "fermeté l'attaque odieuse" devant la mosquée 

Le président de la République, Emmanuel Macron (photo d'illustration) - AFP

Le président de la République, Emmanuel Macron (photo d'illustration) - AFP - -

Le président de la République a affirmé ce lundi condamner "avec fermeté l'attaque odieuse perpétrée devant la mosquée de Bayonne". Un ancien candidat du Front National est actuellement en garde à vue et a reconnu les faits.

"La République ne tolérera jamais la haine." Dans un tweet, le chef de l'Etat a condamné l'"attaque odieuse" perpétrée ce lundi contre la mosquée de Bayonne, dans les Pyrénées-Atlantiques.

Emmanuel Macron a adressé ses pensées aux victimes et assuré que "tout serait mis en oeuvre pour punir les auteurs et protéger nos compatriotes de confession musulmane".

Un ancien membre du FN en garde à vue

En milieu d'après-midi, un homme s'est approché du bâtiment religieux en voiture et a jeté un engin incendiaire sur la porte, a expliqué le maire de Bayonne. Mais surpris par deux personnes, il leur a tiré dessus, les blessant grièvement, a ajouté la préfecture qui précise que le suspect, en repartant, a incendié une voiture.

Un homme de 84 ans a été interpellé et a reconnu durant sa garde à vue être l'auteur des tirs. Selon les listes officielles, il avait été candidat du Front national (FN) en 2015 aux élections départementales du canton de Seignanx.

Ambre Lepoivre avec AFP