BFMTV

Aide aux réfugiés: le pape François félicite Anne Hidalgo

Le pape François salue la foule présente place Saint Pierre le 19 octobre 2016. (PHOTO D'ILLUSTRATION)

Le pape François salue la foule présente place Saint Pierre le 19 octobre 2016. (PHOTO D'ILLUSTRATION) - Andreas Solaro - AFP

Dans une lettre adressée à la maire de Paris, le Pape François rend hommage à l'investissement d'Anne Hidalgo dans l’aide aux réfugiés.

"Ma porte vous sera toujours ouverte". Ces mots d’amitié sont ceux du pape François envoyés dans une lettre adressée à Anne Hidalgo. L’aide aux réfugiés rapproche visiblement le souverain pontife et la maire PS de Paris, même si le pape François avait pourtant appelé à la "prudence" dans l’accueil des migrants le 1er novembre dernier, tout en ajoutant qu’il n'était "pas humain de fermer les portes".

La lettre est arrivée ce mercredi matin à l’Hôtel de Ville et a été révélée par Le Parisien, avant d’être twittée par le conseiller presse et communication d'Anne Hidalgo.

"Je sais vos initiatives, vos batailles personnelles et les obstacles que vous devez surmonter", peut-on lire dans cette lettre du "secrétariat particulier de sa Sainteté" et signée de la main du pape.

"Admiration" et "gratitude"

"C'est pourquoi je souhaite vous exprimer mon admiration et ma gratitude pour votre action avisée et votre persévérance en faveur de nos frères et sœurs réfugiés".

Le pape François remercie aussi la maire de Paris de sa participation à un colloque auquel environ 70 maires européens étaient conviés. Cette réunion consacrée à l’accueil des réfugiés, qui avait lieu le vendredi 9 et samedi 10 décembre, était organisée par l’Académie pontificale des sciences. Le pape, qui fêtera ses 80 ans ce samedi, remercie ainsi Anne Hidalgo pour sa proposition de "créer un réseau de maires".

Comme le note Paris Match, "Anne Hidalgo a décidé de faire de Paris une ville d’accueil pour les migrants". En novembre, la capitale française ouvrait un centre humanitaire de 400 places. Aussi, depuis, un guide a été édité pour faciliter leur accueil.

Pas la première fois qu'il s'invite dans le débat français

A la fin du mois de novembre dernier, le pape s'était déjà invité dans le débat français sur l'accueil des migrants en demandant une "société accueillante et fraternelle", relève Le Lab.

Une manière de critiquer Laurent Wauquiez alors qu’il recevait les élus de la région Auvergne-Rhône-Alpes à Rome. Celui-ci vient d'ailleurs de lancer une autre polémique ce jeudi en installant une crèche de noël géante dans le hall d'entrée de l'hôtel de région.

Brice Laemle