BFMTV

57% des Français n'ont pas été convaincus par Emmanuel Macron

Emmanuel Macron a annoncé plusieurs mesure lundi soir pour relancer le pouvoir d'achat des Français.

Emmanuel Macron a annoncé plusieurs mesure lundi soir pour relancer le pouvoir d'achat des Français. - Bertrand Guay - AFP

La défiance envers le président de la République reste de mise au lendemain de son allocution télévisée, comme le montre le dernier sondage "L'opinion en direct" de l'institut Elabe, publié ce mardi après-midi. 57% des Français interrogés estiment qu’Emmanuel Macron n’a pas été convaincant et 60% ne croient toujours pas à sa promesse d’être plus à l’écoute du peuple.

Le président de la République a reconnu qu’il lui était arrivé d’en "blesser certains" au cours de ses 19 premiers mois de mandat. Mais cela n’aura pas suffi à calmer la grogne qui sous-tend le pays depuis le 17 novembre. Au lendemain de son allocution télévisée, 57% des Français interrogés jugent qu’Emmanuel Macron n’a pas été convaincant. Alors que sa prise de parole intervient à la suite d’un quatrième samedi de mobilisation des gilets jaunes, seuls 14% d’entre eux estiment son intervention pertinente.

57% des Français interrogés jugent qu’Emmanuel macron n’a pas été convaincant lors de son allocution télévisée.
57% des Français interrogés jugent qu’Emmanuel macron n’a pas été convaincant lors de son allocution télévisée. © BFMTV

Emmanuel Macron a toutefois su convaincre 63% de son électorat du 1er tour mais les sympathisants du Rassemblement National et de la France Insoumise demeurent les plus sceptiques à ses annonces: avec, respectivement, 9% et 17% de personnes convaincues.

69% des sondés ne croient pas à une politique plus sociale

L’exécutif peine à regagner la confiance de ses concitoyens. Ainsi, 75% des personnes sondées estiment que le pouvoir ne sera pas plus rassembleur, 69% pensent qu’il ne mènera pas à une politique plus sociale et 60% ne croient pas à la promesse d’Emmanuel Macron d’être plus à l’écoute du peuple.

60% des sondés ne croient pas à la promesse d’Emmanuel Macron d’être plus à l’écoute du peuple.
60% des sondés ne croient pas à la promesse d’Emmanuel Macron d’être plus à l’écoute du peuple. © BFMTV

Depuis son bureau de l’Elysée, le président a annoncé lundi soir des mesures phares pour relancer le pouvoir d'achat des Français: la défiscalisation et la désocialisation des heures supplémentaires, l’annulation de la CSG pour les retraites inférieures à 2000 euros par mois, la hausse de salaire de 100 euros pour les travailleurs payés au SMIC et la défiscalisation des primes de fin d‘année versées par les employeurs qui le peuvent. Si ces nouvelles mesures semblent avoir été relativement bien accueillies, le maintien de la suppression de l’ISF divise: deux Français sur trois s’opposent à cette décision.

Les gilets jaunes, toujours soutenus

Par ailleurs, la mobilisation des gilets jaunes reste approuvée par 73% des Français (+1 point en une semaine). Cependant, l’intensité de cette approbation diffère selon la classe sociale, la situation financière, la zone d’habitation et la catégorie politique: 81% (+2) auprès des classes populaires, 75% (+6) auprès des classes moyennes, 70% (-6) auprès des retraités et 67% (+11) auprès des cadres. D’un point de vue politique, le mouvement reste approuvé par une majorité au sein de chaque électorat: 91% (+4) chez les électeurs de Marine Le Pen, 86% (+3) chez ceux de Jean-Luc Mélenchon, 76% (-2) chez les abstentionnistes, 60% (-4) chez ceux de François Fillon et 55% (+3) auprès de ceux d’Emmanuel Macron. En dépit de ce soutien qui perdure, les Français sont divisés sur la suite à donner au mouvement. Après plus de quatre semaine de blocages et de mobilisation, 47% des personnes sondées pensent que les manifestations doivent cesser.

Certains ont toutefois déjà appelé à un cinquième samedi de mobilisation après un mea culpa présidentiel peu convaincant, semble-t-il. Emmanuel Macron a déclaré "prendre sa part de responsabilité dans le malaise du pays", mais plus de 6 Français sur 10 ne l’estiment encore pas sincère.

Sondage Elabe pour BFMTV réalisé sur Internet ce mardi 11 décembre sur un échantillon de 993 personnes représentatif de la population françaises âgée de 18 ans et plus. 

Ambre Lepoivre