BFMTV

Terrorisme: "Daesh a probablement constitué une branche extérieure", estime Georges Malbrunot

L'homme qui a tenté jeudi midi de commettre une attaque contre le commissariat du 18e arrondissement de Paris avait prêté allégeance à al-Baghdadi, le chef autoproclamé du califat de Daesh.

Une nouvelle fois, le parquet antiterroriste de Paris a été saisi à la suite de la tentative d'attaque contre le commissariat de la Goutte-d'Or, jeudi midi dans le 18e arrondissement à Paris. L'assaillant, identifié grâce à ses empreintes digitales, a essayé de s'en prendre à des policiers avec un hachoir de boucher. Il a été abattu alors qu'il s'avançait vers eux, et portait une fausse ceinture explosive. Sur la lettre de revendication retrouvée sur lui, il indique prêter allégeance à Abu Bakr al-Baghdadi, le chef autoproclamé de l'organisation Etat islamique. 

Cette nouvelle attaque sur le sol français, après celles des frères Kouachi, d'Amedy Coulibaly et les attentats du 13 novembre, pose la question de la présence d'une "cellule extérieure" en Europe pour y perpétrer des attentats, comme l'explique sur BFMTV le journaliste et spécialiste du Moyen-Orient, Georges Malbrunot.

BFMTV - Existe-t-il désormais des filières prévues uniquement pour attaquer l'Europe, et la France en particulier?

Georges Malbrunot - Daesh a probablement constitué une branche extérieure dédiée à des opérations qu’il compte commettre notamment en Europe. Cette branche compte une douzaine d’émirs dont le fameux Abaaoud, qui était probablement responsable de l’Europe, en France et en Espagne. On parle aussi d’un Britannique, d’origine pakistanaise, qui serait responsable lui des zones anglophones.

Dans quel but l'organisation Etat islamique recrute-t-elle des jihadistes européens?

Daesh compte, avec cette branche extérieure, frapper en Europe en utilisant les jihadistes européens, français, anglais qui vont en Syrie. Ils les renvoient ensuite pour commettre les attentats, comme ça c’est passé en France. Abdelhamid Abaaoud était quelqu'un qui avait visiblement monté les échelons dans la hiérarchie de Daesh. C’était devenu un responsable. Et c’est assez logique que Daesh utilise des ressortissants étrangers. Ce sont des gens qui savent organiser des réseaux.

Quelles sont les autres zones dans lesquelles Daesh tente de s'implanter?

Des jihadistes parlent d'un personnage que les spécialistes connaissent dans la nomenklatura de Daesh, Abu Ali al-Anbari, qui est responsable du service de renseignement intérieur et qui s’est beaucoup déplacé en Libye. Dès l’automne 2014, dès la proclamation du califat, Abu bakr al-Baghdadi a pris soin de prendre autour de lui des gens qui le mettent en lien avec les différentes succursales d’où les déplacements d’Abu Ali al-Anbari en Libye à un moment où Daesh s’implantait en Libye. 

A partir de ces deux pôles, l’Europe et la Libye, ils veulent frapper l’Europe. Daesh se dit qu'en frappant l’Europe depuis la Lybie, ils vont forcer une intervention militaire en Libye et que ça va lever la pression sur le califat irako-syrien.

Voir vidéo en haut de l'article à partir de 6:30

J.C.