BFMTV

Daesh revendique l'attaque au couteau à Paris

-

- - -

Le groupe terroriste a annoncé revendiquer l'agression au couteau qui a fait un mort et plusieurs blessés à Paris ce samedi.

Quelques heures seulement après l'agression au couteau de samedi soir à Paris, qui a fait un mort et quatre blessés, le groupe terroriste Daesh a revendiqué l'attaque dans un message.

Avant d'être abattu, l'assaillant a crié 'Allahou akbar' lors de son attaque au couteau selon des témoins, a annoncé le procureur de la République, qui a saisi la section antiterroriste de son parquet.

"A ce stade et sur la foi d'une part de témoignages faisant état du fait que l'agresseur a crié 'Allahou akbar' en attaquant les passants au couteau, et compte tenu du mode opératoire, nous avons saisi la section antiterroriste du parquet de Paris", a déclaré François Molins devant la presse sur place, dans le quartier de l'Opéra.

Un mode opératoire encouragé par Daesh

L'enquête est menée sous les qualifications d'"assassinat" et de "tentatives d'assassinat sur personnes dépositaires de l'autorité publique", "en relation avec une entreprise terroriste", a-t-il précisé

Cette agression à l'arme blanche rappelle le mode opératoire utilisé fréquemment lors des différentes attaques terroristes qui ont sévi sur le sol français ces dernières années. Notre consultant Sébastien Pietrasanta, ancien député co-auteur du rapport sur les attentats du 13-Novembre, rappelle que ce "mode opératoire a été encouragé par Daesh", notamment dans une vidéo en 2014 où était demandé à aux "sympathisants" d'utiliser les armes blanches ou les voitures-bélier.

F.M.