BFMTV

Attentat de Nice: révélations sur la radicalisation du terroriste

Mohamed Lahouaiej Bouhlel, auteur de l'attentat de Nice, ne s'est pas radicalisé en quelques semaines: de nouveaux éléments permettent d'affirmer qu'un an avant l'attentat, il fréquentait déjà des islamistes radicaux.

INFO BFMTV - Alors que la France s'apprête à rendre un hommage national aux victimes de l'attentat de Nice le 14 octobre prochain, l'enquête avance et dévoile notamment la personnalité du terroriste. Contrairement aux premières informations, Mohamed Lahouaiej Bouhlel n'a pas subi de "radicalisation éclair": bien avant de frapper sur la Promenade des Anglais, l'homme fréquentait déjà des islamistes radicaux. 

Le 5 août 2015, un peu moins d'un an avant l'attaque, il avait en effet été contrôlé à la frontière italienne, à Vintimille. Il se trouvait alors à bord d'une voiture avec 3 hommes dont l'un est connu des services de renseignements dans un dossier de filière syrienne. 

Il se rendait régulièrement en Italie

L'un des complices présumés de Mohamed Lahouaiej Bouhlel, aujourd'hui en détention, a raconté aux enquêteurs qu'il allait souvent en Italie avec des hommes barbus, radicalisés, afin d'apporter de la nourriture aux migrants syriens.

Autre élément qui intrigue la police, ce mystérieux SMS envoyé par le terroriste à sa femme, le 4 février 2015 : "Ton frère Ibrahim sont Syrie jihad"
Qu'a-t-il voulu dire? Avait-il de la famille, des amis dans les rangs des jihadistes? Des investigations sont en cours pour éclaircir ce point. 

Mais, une chose est sûre: Mohamed Lahouaiej Bouhlel ne s'est pas radicalisé en l'espace de quelques semaines. Il gravitait dans un certain milieu depuis au moins un an.

Cécile Ollivier