BFMTV

Le domicile d'Alexandre Benalla perquisitionné samedi

L'appartement d'Alexandre Benalla perquisitionné samedi.

L'appartement d'Alexandre Benalla perquisitionné samedi. - Capture BFMTV

L'ancien chargé de la sécurité d'Emmanuel Macron a été placé en garde à vue vendredi. Elle a été prolongée ce samedi matin.

Le domicile d'Alexandre Benalla, situé à Issy-les-Moulineaux, dans les Hauts-de-Seine, a été perquisitionné ce samedi, indique une source proche du dossier. L'ancien chargé de mission de l'Elysée, accusé de violences sur plusieurs manifestants le 1er mai dernier, a été placé en garde à vue vendredi dans le cadre d'une enquête préliminaire. Sa garde à vue a été prolongée ce samedi matin, ainsi que celle de Vincent Crase, qui était en sa compagnie lors de la manifestation.

Alexandre Benalla est soupçonné de violences en réunion par personne chargée d’une mission de service public et usurpation de fonctions, de port illégal d'insignes réservés à l'autorité publique, ainsi que de complicité de détournement d'images issues d'un système de vidéo-protection, a précisé le parquet vendredi.

Trois policiers placés en garde à vue 

Les trois premiers chefs d'accusation sont liés aux événements du 1er mai, dont l'Elysée avait eu connaissance dès le lendemain, tandis que le dernier chef est lié à un autre fait, survenu après le 1er mai. Trois policiers sont accusés de lui avoir fourni illégalement des images de vidéosurveillance de la Ville de Paris sur lesquelles il apparaît. Ces trois fonctionnaires ont à leur tour été placés en garde à vue ce samedi, après avoir d'abord été suspendus.

Alors qu'Alexandre Benalla avait dans un premier temps été suspendu sans salaire pendant 15 jours et avait changé de poste en interne, l'Elysée a annoncé vendredi avoir lancé une procédure de licenciement à son encontre. Une décision prise au regard des dernières révélations sur la transmission des images de vidéosurveillance. 

Charlie Vandekerkhove avec Mélanie Vecchio