BFMTV

"Je ne veux pas d'une police brutale", assure Castaner

Christophe Castaner

Christophe Castaner - AFP

Le ministre de l'Intérieur souhaite implanter la police de sécurité du quotidien dans 17 nouveaux quartiers sensibles. Christophe Castaner assure voir dans la PSQ une police qui "inspire confiance" et "ne pas vouloir d'une police brutale", tandis que de nombreuses voix s'élèvent contre les violences policières depuis le début de la mobilisation des gilets jaunes.

Promesse de campagne d’Emmanuel Macron, la police de sécurité du quotidien (PSQ), censée rapprocher les forces de l’ordre de la population dans les quartiers sensibles doit s’implanter dans de nouvelles zones. Si le concept a déjà fait son apparition dans 15 quartiers de France sous l’égide de l’ancien ministre de l’Intérieur Gérard Collomb, son successeur Christophe Castaner prévoit de la déployer dans 17 nouveaux quartiers cette année, comme le révèle ce vendredi Le Parisien.

"Je ne veux pas d'une police brutale qui inspire la peur"

"Je ne veux pas d’une police brutale qui inspire la peur", assure Christophe Castaner, tandis que de nombreuses personnes ont été blessées par des tirs de flashball notamment, lors des manifestations des gilets jaunes.

Le ministre de l’Intérieur préfère "une police qui inspire la confiance et le respect", alors que selon l’Ifop, moins de la moitié des Français (47%), assuraient faire confiance aux forces de l’ordre en 2015.

Des patrouilles à pied ou en VTT

Pour l’ancien Secrétaire d’Etat, la création de la PSQ s’inscrit dans "une volonté de reconquête républicaine de territoires gangrénés par la délinquance et le trafic de drogue", en y implantant une police proche des habitants.

Christophe Castaner estime que la crise des gilets jaunes n’a selon lui pas égratigné la philosophie de la police de sécurité du quotidien: "La PSQ est sur la voie publique, elle ne s’occupe pas de la gestion de l’ordre public", explique le ministre de l’Intérieur. "Ce sont les patrouilles pédestres, les brigades de contact, les unités VTT", précise-t-il au Parisien.

En 2019, la PSQ doit s’implanter dans 17 nouveaux "quartiers de reconquête républicaine". La liste a été révélée ce vendredi. Les villes concernées sont: Maubeuge, Fosses et Louvres, Rouen, Dreux, Vernouillet, Aubervilliers, Saint-Denis, Grigny, Les Mureaux, Rennes, Tours, Saint-Pierre-des-Corps, Joué-lès-Tours, L'Isle d'Abeau, Villefontaine, La Verpillière, Grenoble, Angoulême, Soyaux, Toulon, La Seyne-sur-Mer, Lunel-Mauguio.

Guillaume Dussourt