BFMTV

Gard: deux personnes en garde à vue pour avoir décroché un portrait d'Emmanuel Macron

Portrait officiel d'Emmanuel Macron - Soazig de la Moissonnière

Portrait officiel d'Emmanuel Macron - Soazig de la Moissonnière - -

Les deux individus avaient décroché un portrait du chef de l'État le 23 juillet dernier dans une mairie du Gard afin de protester contre l'inaction du gouvernement dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Deux personnes sont en garde à vue depuis ce lundi matin pour avoir décroché le portrait d'Emmanuel Macron le 23 juillet dernier dans la mairie d'une petite commune du Gard, celle de Collias près de Nîmes, rapporte le quotidien La Provence ce lundi. 

Le 23 juillet dernier, les deux activistes pour l'écologie, non-violents, avaient décroché le portrait du chef de l'État pour dénoncer l'inaction du gouvernement dans la lutte contre le réchauffement climatique. Ils sont en garde à vue à la gendarmerie de Remoulins depuis ce lundi, 9 heures.

Le journal rapporte que 124 autres portraits ont ainsi été décroché par des militants écologistes dans plusieurs mairies de France, dans le but de les restituer après le sommet du G7 de Biarritz qui est prévu du 24 au 26 août prochain. 

Jeanne Bulant