BFMTV

Disparition de Maëlys: qui est l'homme de 34 ans mis en examen?

Des gendarmes recherchent Maëlys, disparue dans la nuit du 26 au 27 août à Pont-de-Beauvoisin, en Isère.

Des gendarmes recherchent Maëlys, disparue dans la nuit du 26 au 27 août à Pont-de-Beauvoisin, en Isère. - Philippe Desmazes - AFP

L'homme mis en examen, âgé de 34 ans, était un invité du mariage. Les enquêteurs tentent de déterminer si Maëlys a été à bord de sa voiture, des traces de l'ADN de la fillette y ayant été retrouvées.

Quelques jours seulement après avoir été relâché de sa garde à vue, un homme a été mis en examen ce dimanche pour "enlèvement et séquestration ou détention arbitraire de mineur de 15 ans" dans l’affaire de la disparition de la petite Maëlys.

Cet individu de 34 ans avait déjà été entendu la semaine dernière, avant d’être libéré vendredi soir en même temps qu’un autre homme, gardé à vue à cause de "contradictions" dans ses déclarations. Invité du mariage, le premier s’était absenté de la soirée pendant "les créneaux horaires pouvant correspondre à la disparition de Maëlys", avait précisé jeudi la procureure de Bourgoin-Jallieu, Dietlind Baudoin.

Des doutes sur son emploi du temps

Les enquêteurs ont donc dans un premier lieu tenté de "clarifier son emploi du temps". Le suspect avait reconnu s’être absenté de la fête mais niait un "comportement particulier" vis-à-vis de la fillette disparue, affirmant être rentré chez lui pour se changer après s'être taché de vin.

"Il reconnaît avoir pu la croiser et avoir échangé un mot avec elle comme ont pu le faire les autres personnes présentes à cette soirée, mais sans plus. Il n’a pas eu une approche particulière avec l’enfant ce soir-là", affirmait vendredi son avocat, Me Bernard Méraud.

Une voiture lavée le lendemain du mariage

Un autre détail avait néanmoins attiré l’attention des enquêteurs. Le lendemain du mariage, l’homme avait lavé sa voiture, "pour la vendre", toujours selon son avocat:

"Il reconnaît avoir nettoyé sa voiture le lendemain, mais il justifie pleinement avoir prévu de la vendre le surlendemain. Là encore, son explication paraît tout à fait acceptable."

  • Des traces ADN retrouvées à bord du véhicule

Interrogé par BFMTV, son avocat indique qu'une trace essuyée d'ADN de la fillette a été retrouvée sur un élément du tableau de bord de la voiture du suspect. 

L'homme écroué explique que Maëlys et un autre garçon seraient entrés dans sa voiture, sur la banquette arrière, pour voir si ses chiens étaient dans le coffre.

La mère du suspect, interrogée par RMC, conteste la pertinence de ces traces:

"Mon fils ne ferait jamais, jamais, jamais ça sur un enfant. Vous savez, ils ont joué. Il y avait des jeux sur place. La petite, elle (les) a touchés. Lui, il va toucher derrière, il va rentrer dans sa voiture et toucher sa voiture, et voilà, puisqu'on trouve d’infimes traces. Qu’on retrouve quelque chose de vraiment important, je comprendrai, mais là, (ce sont) d’infimes traces", a-t-elle avancé.

"Mon fils n’est pas coupable. Je suis anéantie. Maintenant je n’ai plus de larmes, (...) c’est que de la rage", a-t-elle lancé.

Deux téléphones et des griffures suspectes

Les enquêteurs l'avaient aussi interrogé sur deux griffures, au bras et au genou. L'homme avait alors évoqué du jardinage au milieu de framboisiers.

Il a également reconnu que l'un de ses deux téléphones, dont il avait caché l'existence aux gendarmes, s'est éteint lorsqu'il s'est absenté de la soirée de mariage. 

Mis en examen dimanche soir et placé en détention provisoire sur décision du juge des libertés et de la détention, le suspect "persiste dans ses dénégations", informe le communiqué du parquet de Grenoble. Il a "apporté ses explications" lorsque lui ont été présenté les "témoignages, constatations et résultats scientifiques".

  • Selon une source proche du dossier, cet homme est connu pour des infractions de droit commun, notamment liées aux stupéfiants, et est une connaissance du marié et du père de la fillette. Habitant à 5km de Pont-de-Beauvoisin, son domicile a également été perquisitionné.
Liv Audigane, avec Guillaume Bertrand et Alexandra Gonzalez