BFMTV

Disparition de Delphine Jubillar: ses proches excluent l'hypothèse d'un départ volontaire

L'entourage de l'infirmière, interrogé par BFMTV, souligne que sa séparation avec son mari était "actée" et qu'elle entretenait depuis plusieurs semaines une relation avec un autre homme.

Près de trois mois après la disparition de Delphine Jubillar dans le Tarn, l'enquête se poursuit et questionne l'éventualité d'un départ volontaire. Toujours introuvable, cette jeune mère de famille de 33 ans s'apprêtait à quitter son conjoint, Cédric. Si ce dernier a refusé de répondre à nos questions, nous sommes partis à la rencontre des proches de l'infirmière qui évoquent une femme "douce et gentille" et qui réfutent l'hypothèse d'une disparition volontaire.

"Je ne la vois pas partir d'elle-même", confie à notre antenne une personne de son entourage qui souligne que "Delphine avait peur du noir". "Elle ne serait pas partie comme ça dans le noir", ajoute cette source, alors que la mère de famille a quitté son domicile dans la nuit du 15 au 16 décembre sans laisser de trace.

"Ses enfants étaient tout pour elle, et son travail aussi, elle adore son métier d'infirmière", poursuit ce proche qui assure "qu'elle était bien, qu'elle n'était pas inquiète ni triste". "Elle avait commencé à préparer les cadeaux de Noël. C'était prévu qu'ils fassent Noël en famille avec Cédric et qu'ils se séparent après les fêtes", confie-t-il.

"Ils ne se considéraient plus comme un couple"

D'après les témoignages que BFMTV a pu recueillir, les proches de Delphine Jubillar confirment que ses enfants occupaient une place centrale dans sa vie. Ils évoquent "une mère attentionnée qui passait beaucoup de son temps libre avec eux" et assurent que la jeune femme ne menait pas une double vie. Car si elle entretenait bien une relation avec un autre homme depuis plusieurs semaines avant sa disparition, "pour elle, son couple était terminé".

"Même si pour des questions logistiques, ils partageaient encore la même maison, leur séparation était actée et ils ne se considéraient plus comme un couple", expliquent ses proches.

Selon nos informations, l'entourage de Delphine Jubillar exprime des doutes sur la personne de Cédric, son mari, décrit comme "un homme colérique, qui avait un comportement parfois agressif avec sa femme". Ils s'étonnent de ne plus le voir chercher et d'avoir repris son quotidien. A l'heure actuelle, aucun élément ne met pourtant en cause le père de famille qui a été entendu à deux reprises en audition libre par les enquêteurs. La maison du couple a été fouillée de fond en comble et rien d'accablant n'a été trouvé contre lui.

Alexandra Gonzalez, avec Mélanie Rostagnat