BFMTV

Condamnation de Nicolas Sarkozy: Carla Bruni dénonce un "acharnement insensé"

Nicolas Sarkozy, accompagné de son épouse Carla Bruni, quitte le tribunal de Paris le 9 décembre 2020

Nicolas Sarkozy, accompagné de son épouse Carla Bruni, quitte le tribunal de Paris le 9 décembre 2020 - Martin BUREAU © 2019 AFP

L'épouse de Nicolas Sarkozy, reconnu coupable ce lundi de corruption et de trafic d'influence dans l'affaire des écoutes et condamné à trois ans de prison dont un ferme, dénonce sur Instagram un "l'acharnement insensé" à l'encontre de son mari.

"Quel acharnement insensé mon amour... Le combat continue, la vérité fera jour #injustice", c'est le message qu'a publié Carla Bruni sur Instagram, ce lundi alors que son mari, Nicolas Sarkozy, reconnu coupable de corruption et trafic d'influence dans l'affaire dites des écoutes, vient d'être condamné à 3 ans de prison dont un ferme.

L'ex-Première dame, suivie par près de 571.000 abonnés sur Instagram, a publié ce message, accompagné d'une photo d'elle et de Nicolas Sarkozy.

Début décembre, elle avait publié un autre cliché, légendé ainsi "I stand by man man" (je reste au côté de mon homme).

L'ancien président était jugé était jugé pour "corruption" et "trafic d'influence" dans l'affaire des écoutes. Cette condamnation à de la prison ferme est une première sous la Ve République.

Dans cette affaire, il s'agissait de savoir si Nicolas Sarkozy a tenté, par l'intermédiaire de Thierry Herzog, d'aider Gilbert Azibert à obtenir un poste en échange d'informations le concernant dans l'affaire Bettencourt. Cette affaire dite "des écoutes" remonte à 2014. A l'époque, le PNF enquête sur les soupçons de financement libyen de la campagne de 2007 de Nicolas Sarkozy.

Magali Rangin