BFMTV

Condamnation dans l'affaire des écoutes: Nicolas Sarkozy va faire appel

L'ancien président avait été condamné à trois ans de prison dont un an ferme ce lundi, pour corruption et trafic d'influence dans l'affaire dite des "écoutes".

"Nous allons former un appel contre cette décision", a annoncé Jacqueline Laffont, avocate de Nicolas Sarkozy ce lundi. Plus tôt dans l'après-midi, l'ancien président a été condamné à trois ans de prison avec sursis, dont un an ferme, pour corruption et trafic d'influence dans l'affaire dite des "écoutes".

"Le président, évidemment, conteste cette condamnation, elle suscite à la fois notre incompréhension mais aussi notre indignation", déclare l'avocate. "Le sentiment que nous avons aujourd'hui, c'est que cette décision est en décalage total avec la réalité de l'audience."

Jacqueline Laffont a assuré que Nicolas Sarkozy était "calme" depuis le rendu du verdict, mais "déterminé à poursuivre la démonstration de son innocence dans cette affaire". L'avocate a qualifié le jugement "d'extrêmement sévère" et de "totalement infondé et injustifié".

Herzog et Azibert ont également fait appel

Thierry Herzog, avocat historique de Nicolas Sarkozy et condamné lundi comme l'ancien président à trois ans d'emprisonnement dont un ferme dans cette même affaire, avait fait savoir dès le délibéré qu'il faisait appel de cette décision.

"L'appel est suspensif sur toutes ces dispositions. Nous sommes plus déterminés que jamais à obtenir la relaxe de Me Herzog qui est présumé innocent", ont déclaré ses avocats à l'AFP.

Troisième protagoniste de ce dossier, l'ancien haut magistrat Gilbert Azibert a également fait appel de sa condamnation à trois ans de prison, dont un ferme, a indiqué son avocat à BFMTV.

Salomé Vincendon
Salomé Vincendon Journaliste BFMTV