BFMTV

Après l'assassinat de Samuel Paty, un numéro vert de soutien pour les enseignants

Le ministère de l'Éducation nationale a mis en place un numéro accessible en permanence, pour tous les personnels enseignants, à la suite de l'assassinat de vendredi à Conflans-Sainte-Honorine.

Après l'horreur vécue à Conflans-Sainte-Honorine, où Samuel Paty a été décapité, de nombreux enseignants éprouvent un sentiment d'effroi. Certains savent qu'ils pourraient être confrontés à une situation analogue à celle de ce professeur d'histoire-géographie, assassiné après avoir montré une caricature de Mahomet à ses élèves de 4ème.

Le ministère de l'Éducation nationale a donc d'ores et déjà mis en place un numéro vert de soutien psychologique. Il s'agit d'une cellule d'écoute nationale, spécifiquement dédiée aux personnels enseignants.

"Travail sur la laïcité"

La secrétaire d'État en charge de l'Éducation prioritaire, Nathalie Elimas, a annoncé le dispositif ce dimanche sur Europe 1. "Nous avons aussi alerté samedi les recteurs sur le fait d’être plus attentifs que jamais pour agir le plus efficacement et rapidement possible", a-t-elle indiqué.

Nathalie Elimas a par ailleurs précisé que la "cellule ministérielle de veille et d’alerte (CMVA), sollicitée en cas d’atteinte à la laïcité, va être renforcée, pour agir plus fort et plus vite".

L'élue MoDem a annoncé qu'un "travail sur le sujet de la laïcité en classe, sur ce que c’est, auprès de nos professeurs et de l’ensemble de nos personnels" allait être effectué. Cela s'accompagnerait d'un renforcement "de la formation aux valeurs de la république au sens large".

Jules Pecnard Journaliste BFMTV