BFMTV

Agression de Yuriy à Paris: comment les enquêteurs ont pu identifier les suspects

Neuf individus, dont huit mineurs et un majeurs, ont été interpellés et placés en garde à vue ce jeudi matin. Pour les identifier, les enquêteurs se sont notamment appuyés sur les images de vidéosurveillance.

Plus de dix jours après la violente agression de Yuriy, adolescent de 15 ans, mi-janvier à Paris, les enquêteurs ont interpellé neuf personnes ce jeudi matin, dont huit mineurs et un majeur. Ils ont été placés en garde à vue pour "tentative d'assassinat, association de malfaiteurs en vue de commettre un crime et vol en réunion avec violences".

Vidéosurveillance et analyses

Outre des renseignements décisifs, les enquêteurs se sont notamment appuyés sur les images de vidéosurveillance du métro où les suspects étaient plus facilement reconnaissables que sur la vidéo de l'agression. Des extraits de cette dernière, dont la police détient des versions plus nettes, ont également été exploités.

Par ailleurs, les policiers ont également lancé l'analyse des éléments retrouvés sur les lieux de l'agression, notamment une massette - une sorte de petit marteau en acier - et une barre de fer. La police scientifique travaille sur des traces d'empreintes digitales et ADN.

La piste d'un règlement de comptes

Yuriy avait été conduit le 15 janvier dernier dans un état grave à l'hôpital après avoir été roué de coups sur la dalle de Beaugrenelle par un groupe d'une dizaine d'agresseurs. Selon nos informations, la piste d'un règlement de comptes entre bandes rivales est envisagée. Les enquêteurs s'interrogent notamment sur un éventuel lien avec une autre agression, datant du 10 janvier.

À ce stade, on ignore toutefois si Yuriy, qui portait un tournevis dans sa poche au moment de l'agression, était membre d'une bande ou s'il est une victime collatérale.

Cécile Ollivier avec Benjamin Rieth