BFMTV

Salut Les Terriens: Ardisson, Baffie et Wizorek réagissent (à leur manière) au clash Zemmour/Hapsatou Sy

Laurent Baffie, Thierry Ardisson et Alex Vizorek dans "Salut Les Terriens"

Laurent Baffie, Thierry Ardisson et Alex Vizorek dans "Salut Les Terriens" - Capture d'écran C8 - Montage BFMTV.com

Samedi, l'émission Salut Les Terriens a été le théâtre de remarques et sous-entendus plus ou moins subtils au sujet de l'altercation entre Hapsatou Sy et Eric Zemmour.

Près d'une semaine après la diffusion de l'altercation entre Eric Zemmour et Hapsatou Sy, il aurait été difficile de ne pas évoquer le sujet dans Salut Les Terriens. Samedi, Thierry Ardisson et ses chroniqueurs sont revenus, chacun à leur manière, sur ce clash diffusé en partie dans Les Terriens du dimanche, puis sur l'Instagram d'Hapsatou Sy (sans l'accord de C8).

"Pour Zemmour, tous les malheurs viennent de l'immigration"

En plein entretien avec son invité Joann Sfar, Thierry Ardisson a abordé le sujet, lui demandant s'il fallait, ou non, donner la parole à Eric Zemmour.

"Ce qui m’embête, c’est le point commun entre Jean-Marie Le Pen, Tariq Ramadan et Eric Zemmour: il y a toujours un abruti pour te dire 'Il est tellement intelligent'. Mais en fait, il te dit juste les idées haineuses du bistrot avec trois mots compliqués, mais ce n’est pas particulièrement intelligent", a estimé l'auteur de BD et réalisateur.

"Vous savez les antisémites vous racontent le monde à travers les Juifs. S’ils sont enrhumés, ils disent que c’est la faute des Juifs. Et je pense que Zemmour est comme ça, c'est-à-dire que pour lui, tous les malheurs du monde viennent de l’immigration. C'est un peu le même genre de pathologie", a alors réagi l'homme en noir.

"Zemmour, il s'appelait pas comme ça au départ"

Laurent Baffie a saisi l'occasion pour faire un trait d'humour grinçant, assurant qu'Eric Zemmour s'appelait en réalité "Mochet, un vieux prénom juif", et portant le nom de jeune fille de sa mère, "Méchant".

"J'ai suivi l'émission Les Terriens du dimanche et j'’ai un peu enquêté sur cette histoire de prénom. J'ai découvert qu’Eric Zemmour il s’appelait pas comme ça au départ (...) Quand il se présentait petit, il disait: ‘Bonjour, moi Mochet Méchant’", a-t-il lancé, en référence au film d'animation Moi, Moche et Méchant.

Il a ensuite rebondi sur la réflexion faite par l'écrivain à Hapstou Sy, qui lui avait assuré qu'elle aurait mieux fait de s'appeler Corinne. "On doit donner des prénoms dans ce qu'on appelle le calendrier, c'est à dire les saints chrétiens", avait-il avancé.

"Il faut pas que les étrangers, pour s'intégrer, gardent des prénoms un peu exotiques. On prend un calendrier et on s’appelle, par exemple, Corinne. Mais il n’y a pas de Corinne dans le calendrier. Y'a Roselyne, Martine, Jacqueline, mais pas Corinne", a ensuite fait remarquer Laurent Baffie.

La chronique grinçante d'Alex Vizorek 

L'humoriste belge Alex Vizorek s'est quant à lui appuyé sur l'affaire pour écrire sa chronique. "On a passé une bonne semaine, Thierry?", a-t-il commencé, en clin d'oeil à la polémique qui a enflé au cours des derniers jours. Le comédien a ensuite enchaîné avec un titre lu dans Paris Match: 

""Après avoir écrit Comment tuer son mari, elle est arrêtée pour le meurtre... de son mari". Voilà une auteure cohérente". Je voudrais juste rappeler le titre d'un ouvrage qui s'appelle Le suicide français... et bien, vraiment, vas-y, lance-toi!", a-t-il dit, citant l'ouvrage d'Eric Zemmour sorti en 2014.

Alex Vizorek a ensuite commenté un article de 20 Minutes sur des Vénézuéliens qui risquent 20 ans de prison pour avoir baptisé leur âne Maduro ("C'est pas un bon prénom, d'après le Eric Zemmour local, ils auraient dû l'appeler Corinne") avant de comparer un tableau de Pablo Picasso à une photo d'Eric Zemmour.

Nawal Bonnefoy