BFMTV

Les Terriens: Yann Moix remercie Thierry Ardisson pour son "intégrité" et son "humanité"

Yann Moix dans "Les terriens du samedi, première partie"

Yann Moix dans "Les terriens du samedi, première partie" - Capture d'écran C8

L'écrivain et polémiste a fait ses adieux à l'émission de Thierry Ardisson. Il en a profité pour glisser quelques piques à Kev Adams et M. Pokora.

Yann Moix a fait ce week-end ses adieux aux Terriens du samedi et à Thierry Ardisson. Sur le plateau de l'émission de C8, l'écrivain et polémiste a loué les qualités de l'homme en noir, le remerciant chaleureusement de lui avoir offert cette tribune où il a pu s'en prendre pendant de longues semaines à diverses célébrités comme M. Pokora, Gad Elmaleh ou encore Kev Adams.

"Merci à vous, Thierry. Merci, et là, il n'y aura pas de second degré", commence l'auteur de Cinéman. "Merci à vous pour votre intégrité, pour votre humanité, pour votre 'punkité', votre amitié. Merci pour votre dignité, votre qualité, votre originalité et votre sensibilité. Et à ceux qui vous haïssent, simplement parce qu'ils n'ont pas le bonheur de vous connaître, et à ceux qui croient vous comprendre alors qu'ils ne comprennent rien, je dis: Être compris est une humiliation plus grande que d'être incompris. La fosse commune est préférable aux funérailles nationales. Amen, et surtout, magnéto." 

Visiblement touché par cet hommage, Thierry Ardisson, qui a annoncé l'arrêt prochain de l'émission, a ajouté: "J'étais très heureux de vous donner cette liberté durant cette saison. Comme je le dis souvent, vous n'êtes pas un chroniqueur, vous êtes un écrivain. Vous écrivez très bien en plus. J'ai pris beaucoup de plaisir à travailler avec vous cette année et j'espère que ça recommencera". 

"Si vous vous prenez pour des purs, je suis heureux d'être un salaud"

Yann Moix a également adressé lors son apparition de "fausses excuses" à ses "cibles". Il se dit ainsi désolé de s'en être pris à Kev Adams: "Il ne m'a jamais rien fait de mal: il m'a simplement demandé de couper une ou deux saillies quand je faisais On n'est pas couché…", se moque-t-il. 

"Il est humoriste et fait son métier", ajoute-t-il. "Être méchant avec lui m'a déshonoré: c'est un pur! Mais je dis à mes ennemis: si vous vous prenez pour des purs, je suis heureux d'être un salaud."

Pour M. Pokora, il confie sa "honte": "C'est d'autant plus injuste que si un jour je devais me suicider, ce serait sur l'un de ses tubes. Il faut un grand courage pour affronter la mort, mais il faut être un grand mystique pour affronter la mort et M. Pokora." 

Jérôme Lachasse