BFMTV

Cauet quitte TPMP: "Je m'ennuyais, car je n'étais pas à ma place"

Cauet ne sera plus chroniqueur dans l'émission "TPMP" sur C8 à la rentrée

Cauet ne sera plus chroniqueur dans l'émission "TPMP" sur C8 à la rentrée - Europe 1

L'animateur a expliqué les raisons de son départ du talk-show à succès de C8, un an seulement après son arrivée comme chroniqueur.

La liste des départs s'allonge. Après Thierry Moreau, Enora Malagré ou encore Capucine Anav, c'est au tour de Cauet de quitter le navire de TPMP. L'animateur, arrivé comme chroniqueur il y a un an au sein de la bande à Cyril Hanouna, ne sera plus présent dans le talk-show de C8 à la rentrée. Une décision qu'il a justifiée ce mardi 22 août au micro d'Europe 1.

"J'ai annoncé à Cyril au mois de mai que j'arrêtais", a fait savoir Cauet avant d'expliquer les raisons. "Quand on s'ennuie, on s'ennuie. Et je me suis ennuyé dans Touche pas à mon poste! parce que je n'étais pas à ma place ou que je n'étais pas utilisé, mettez tout ce que vous voulez, mais à un moment donné, je me suis que des gens font certainement mieux ce métier que moi et sont meilleur 'chroniqueur' que moi."

Aucune nouvelle de C8

"Je pense que je suis assez bon pour mener une bande et pas très bon pour être dans une bande, poursuite le futur animateur de la matinale de Virgin Radio. Il faut savoir parfois faire une petite analyse de soi et quand on n'est pas très bon, il faut laisser la place aux autres."

Quant à son avenir sur C8, le chroniqueur le mieux payé de la bande à Cyril Hanouna, est incapable de le savoir pour une raison simple: "Je ne sais pas, je ne les ai jamais eus au téléphone", s'amuse-t-il, assurant toutefois que la télévision n'était pas sa "priorité".

Fort de son 1,3 milliard de vue sur YouTube, l'animateur de 45 ans compte aujourd'hui développer le digital. "Je suis en train de concevoir un réseau social qui est assez fou. Car pour la télé, le vrai enjeu demain, ce sera un directeur de programmes en face qui se dira: 'Réinventons la télé ensemble en faisant de la télévision et faisons de la télévision d'un côté et créons son parallèle en digital de l'autre'. Comme ça, on fera venir les deux publics".

Fabien Morin