BFMTV

Meghan Markle et le prince Harry affichent leur amour au grand jour pour la première fois

Le prince Harry et sa petite amie américaine s'affichent pour la première fois ensemble à Toronto, en marge des Invictus Games.

Ils marchent main dans la main, dans les rues de Toronto. Elle porte un jean troué au genou et une chemise ample, des lunettes noires. Lui est en polo et pantalon noirs. Un couple ordinaire, sauf qu'il s'agit de Meghan Markle et du prince Harry, et qu'ils sont entourés de gardes du corps. La scène s'est déroulée lundi, en marge des Invictus Games, alors que le couple se rendait à un match de tennis en fauteuil.

Leur histoire n'est certes plus un secret, Meghan Markle s'est déjà épanchée dans la presse sur son bonheur, et la reine a même donné sa bénédiction, mais c'est leur première apparition commune officielle.

Clichés volés

Jamais auparavant on ne les avait vus ensemble, sauf sur des clichés volés de paparazzis. La compagne du prince était également présente lors de l'ouverture des jeux, samedi 23 septembre, mais placée loin de lui.

Lorsque leur relation a été connue du public, le prince Harry, traumatisé par la mort de sa mère Diana, harcelée à la fin de sa vie par les paparazzis, avait interpellé la presse à scandale. Furieux du harcèlement médiatique dont il faisait l'objet, il avait, par la voix de son porte-parole demandé que la presse "fasse une pause et réfléchisse avant de faire d'autres dégâts".

"Nous sommes amoureux"

L'apparition publique du couple lors de cette troisième édition des Invictus Games a officialisé leur relation et répondu notamment à la curiosité des fans de Meghan Markle. Le prince s'est également rendu sur le tournage de la série de Suits, selon les informations du DailyMail. La série dans laquelle joue la comédienne est en effet tournée dans la ville canadienne. Meghan Markle y possède d'ailleurs une maison.

"Nous sommes un couple. Nous sommes amoureux. (...) Nous sommes heureux. Personnellement, j'adore les grandes histoires d'amour", avait déclaré au magazine Vanity Fair au début du mois l'Américaine de 36 ans.

Magali Rangin