BFMTV

Meghan Markle parle pour la première fois du prince Harry: "Nous sommes très heureux et amoureux"

L'actrice Meghan Markle à Hollywood, en mai 2016

L'actrice Meghan Markle à Hollywood, en mai 2016 - Rachel Murray - Getty Images North America - AFP

Dans Vanity Fair, l'actrice américaine parle pour la première fois de sa relation très médiatisée avec le prince Harry, qu'elle tente tant bien que mal de préserver.

La petite-amie la plus discrète du Royaume-Uni sort du silence. L'actrice américaine Meghan Markle, en couple avec le prince Harry, fait la couverture du numéro d'octobre de Vanity Fair US. Entre deux portraits, sur lesquels elle apparaît naturelle et savamment décoiffée, la star de la série Suits: avocats sur mesure y parle de son "petit-ami" et des inconvénients à entretenir une histoire d'amour qui passionne les tabloïds. 

La comédienne de 36 ans y raconte avoir rencontré le prince de 32 ans à Londres, en juillet 2016, par le biais d'amis communs: "Nous sommes deux personnes qui sont vraiment heureuses et amoureuses", résume-t-elle, avant de détailler les débuts de leur histoire.

"Nous sommes sortis ensemble discrètement durant environ six mois avant que les gens ne soient au courant, et je travaillais durant toute cette période. La seule chose qui ait changé, c'est la perception des gens. (...) Je suis toujours la même personne, et je ne me suis jamais définie par mes relations."

De l'inconvénient d'être amoureuse d'un prince

Quasiment inconnue il a encore quelques mois, Meghan Markle jouit d'une célébrité nouvelle depuis la révélation de son idylle avec le prince Harry. Une notoriété soudaine qui apporte son lot de désagréments: en novembre dernier, le palais de Kensington a dénoncé le "harcèlement" dont la jeune femme est victime. Autant de dommages collatéraux avec lesquels elle doit composer: 

"Cela représente des défis, et ça vient par vagues... certains jours plus que d'autres. Au début, la manière dont les choses ont changé était surprenante. Mais j'ai toujours du soutien autour de moi et, bien sûr, le soutien de mon petit ami."

Malgré l'attention accordée à leur histoire d'amour, Meghan Markle reste concentrée sur ce qui les unit: "Je ne lis aucune presse (...) Mes proches m'aident à savoir qui je suis. Le reste, c'est du bruit."

"Ce temps nous appartient"

Meghan Markle le maintient: si leur relation n'est plus un secret, elle compte la préserver autant que possible: 

"Je suis certaine qu'il viendra un moment où nous serons obligés de se faire connaître, nous présenter et raconter nos histoires, mais j'espère que les gens comprendront que ce temps nous appartient. C'est pour nous. C'est ce qui en fait quelque chose de si spécial, le fait que ce ne soit qu'à nous. Mais nous sommes heureux. Personnellement, j'adore les belles histoires d'amour."

B.P.