BFMTV

Qui est Meghan Markle, la nouvelle petit amie du prince Harry?

Meghan Markle à la soirée annuelle de la Fondation Elton John pour la recherche sur le sida, en octobre 2014.

Meghan Markle à la soirée annuelle de la Fondation Elton John pour la recherche sur le sida, en octobre 2014. - Neilson Barnard - Getty Images North America - AFP

Elle a conquis définitivement le coeur du prince Harry, c'est désormais officiel. Et leur mariage est désormais prévu pour le printemps 2018. Mais que sait-on de Meghan Markle, jeune Américaine héroïne de série TV, engagée et indépendante?

Elle sera bientôt princesse. Meghan Markle, actrice connue notamment pour son rôle dans la série Suits, avocats sur mesure, est officiellement depuis ce lundi la future femme du prince Harry. Elle succède dans le coeur du convoité trentenaire à Chelsy Davy, fille d'un riche organisateur de safaris et à l'actrice Cressida Bonas.

Un an après l'officialisation de leur relation par le palais de Kensington, le prince Charles vient d'annoncer les fiançailles de son fils Harry avec Meghan Markle. Mais qui est donc cette Miss Markle que le prince le plus convoité du monde va épouser au printemps 2018?

Une femme du petit écran

L'Américaine âgée de 36 ans a surtout connu le succès grâce à son rôle dans Suits, avocats sur mesure, série judiciaire démarrée en 2011. Elle y incarne Rachel Zane, une jeune auxiliaire juridique très douée, mais qui a raté le barreau et Harvard.

Auparavant, Meghan Markle a fait diverses apparitions dans les séries Les experts: Manhattan, 90210 Beverly Hills - Nouvelle génération, FBI - Portés disparus et des téléfilms comme Comment rencontrer l'âme soeur en 10 leçons, en 2016.

Elle a grandi à Los Angeles quasiment sur le plateau de Mariés, deux enfants, qu'elle rejoignait chaque jour en sortant de l'école, comme elle l'a raconté au Sydney Morning Herald en 2012. C'est là que travaillait son père, en charge de l'éclairage. "C'est drôle, c'est une série que je n'avais pas le droit de regarder à la maison, mais j'étais là pendant le tournage", se souvient-elle.

Aujourd'hui, l'actrice vit en partie à Toronto, où est tournée la série Suits. C'est là qu'elle et Harry se sont rencontrés. Le prince s'était rendu en mai 2016 dans la ville canadienne pour y assurer la promotion des Invictus Games.

Une femme de réseaux

Plus d'un millions de fans suivent son compte Instagram, peuplé de selfies et de photos de ses chiens ou de selfies avec ses chiens. Elle y milite d'ailleurs pour l'adoption d'animaux. Sur son site, elle explique que la première chose qu'elle fait le matin, c'est "regarder [son] iPhone et embrasser [ses chiens]". Son amour des chiens devrait plaire à la reine Elizabeth, qui affectionne tant les corgis.

Ses followers avaient su déceler dans ses clichés les preuves de sa relation avec Harry. L'actrice y arborait en effet un bracelet similaire à celui que le prince ne quitte jamais.

Ultra-connectée, Meghan Markle anime également un site "lifestyle" appelé The Tig, du nom de son vin préféré, le Tignanello. Une sorte de blog ambiance Mange, prie, aime, (son livre préféré), où elle signe tout un tas de billets sur ce qui l'inspire et la motive. Elle y raconte des souvenirs d'enfance, évoque les causes qu'elle défend, donne ses playlists, des idées shopping, des adresses, des recettes de cuisine... On y apprend en vrac que sa mère la surnomme Flower (fleur), qu'elle aime New Soul de Yael Naim, et qu'elle a toujours eu une conscience sociale aigüe.

Une femme de coeur

Meghan Markle, fille d'une afro-américaine et d'un père d'origine irlando-hollandaise, a grandi à Los Angeles. "Je n'ai jamais pensé devenir une actrice", avait-elle confié au Sydney Morning Herald. Plus jeune, elle voulait plutôt se lancer en politique. Elle a d'ailleurs travaillé à l'ambassade des Etats-Unis en Argentine, avant d'être rattrapée par la comédie et l'envie de jouer. 

Agée de 13 ans, elle a servi la soupe populaire aux SDF de Los Angeles. Aujourd'hui elle est ambassadrice de bonne volonté pour les Nations unies. Comme la Britannique Emma Watson, elle s'est exprimée en mars 2015 à la tribune des Nations unies sur l'égalité des sexes, lançant: "Je suis fière d'être une femme et une féministe". Elle y a raconté comment, à l'âge de 11 ans, elle est parvenue à faire modifier le texte sexiste d'une publicité pour un produit vaisselle, en écrivant une lettre à Hillary Clinton, alors première dame.

En février 2016, elle s'est rendue au Rwanda, dans un camp de réfugiés, pour y soutenir un projet d'accès à l'eau potable.

En septembre dernier, Meghan Markle, la petite-amie la plus discrète du Royaume-Uni était sortie du silence dans Vanity Fair pour évoquer sa relation avec le prince Harry: "Nous sommes deux personnes qui sont vraiment heureuses et amoureuses", résumait-elle, avant de détailler les débuts de leur histoire.

Magali Rangin