BFMTV

La fin de Game of Thrones sera "vraiment imprévisible", explique Sophie Turner

Sophie Turner alias Sansa Stark dans la série "Game of Thrones"

Sophie Turner alias Sansa Stark dans la série "Game of Thrones" - HBO

L'ultime saison de la série à succès, prévue pour 2019, ne devrait pas se finir comme les fans l'ont prévu, avertit l'actrice qui incarne Sansa Stark.

Sophie Turner continue de faire monter la tension. Alors que la huitième et ultime saison de Game of Thrones, prévue pour 2019, se fait attendre, celle qui prête ses traits à Sansa Stark a fait quelques révélations sur la fin de la série au site de divertissement britannique Digital Spy.

"C'est tellement imprévisible la façon dont [la série] se termine (...). Personnellement - sans rien dévoiler, j'imagine - je dirais que je suis satisfaite de l'imprévisibilité de la fin de la série", confie l'actrice.

Et d'avancer: "Les gens ont inventé tellement de théories sur la façon dont cela pourrait se terminer, où et avec qui... Mais en réalité, la façon dont ça finit est vraiment imprévisible. Et je pense que les fans seront contents de ça aussi", avant de conclure: "Enfin, nous espérons. Nous verrons bien!"

La jeune actrice promet par ailleurs "de belles et grandes scènes de batailles", pour une une nouvelle et ultime salve d'épisodes qui "ont vraiment monté d'un niveau" par rapport aux livres de George R.R. Martin.

De quoi tenir les fans en haleine donc, un an avant la sortie de l'ultime saison de Game of Thrones. Et Sophie Turner n'en est pas à sa première sortie sur la fin de la série.

"La meute survit"

Mi-juin l'actrice avait fait trembler la planète de l'univers fantastico-médiéval avec son nouveau tatouage, représentant une tête du loup de la maison Winterwell et assorti de la phrase: "The Pack survives" ("la meute survit").

Il n'en fallait pas plus aux amateurs de la série pour crier au spoiler, ce qu'à formellement démenti la principale intéressée. "Il s’agit uniquement d’une citation de la saison 7. Tout le monde en a déduit que la meute allait vraiment survivre, alors que c’est juste une morale que j’affectionne particulièrement".

Lucie Valais