BFMTV

Mimie Mathy sur le testament de Johnny: "Je ne pense pas qu’un papa aurait déshérité ses enfants"

La comédienne Mimie Mathy en août 2016.

La comédienne Mimie Mathy en août 2016. - Yohan Bonnet - AFP

C'est lors d'une interview dans l'émission Sept à Huit que la comédienne française s'est exprimée avec réserve sur l'affaire de l'héritage qui déchire le clan Hallyday.

Comme Eddy Mitchell, Brigitte Bardot ou encore Jacques Dutronc avant elle, Mimie Mathy a donné son avis sur l'affaire du testament de Johnny Hallyday, qui oppose Laeticia aux deux premiers enfants du rockeur, Laura et David.

Dans une interview diffusée dimanche soir dans Sept à Huit sur TF1, l'actrice française a noté quelques "cafouillages" et estimé que les membres du clan Hallyday devrait plus communiquer.

"Il y a un peu de cafouillages en ce moment car comme le disait Sylvie Vartan, leur vie a été tout le temps publique", a déclaré Mimie Mathy. "Je pense qu’il faut se parler. Je suis pour la parole dans les familles ou en amitié. Quand on dit les choses entre soi, ça va mieux. Je pense que chacun sait qui à raison ou qui à tort".

"Je pense que les fans sont très touchés"

A l'instar de Line Renaud ou encore Dany Boon, l'actrice n'a pas souhaité prendre parti pour la veuve de Johnny ou pour Laura Smet et David Hallyday, et rappelé qu'il ne fallait pas "gâcher" l'image du chanteur. Mais s'est quand même étonnée, avec retenue, sur cette histoire de déshéritement. 

"Je ne me permettrais pas juger, c’est leur histoire et j’espère qu’elle va se résoudre car Johnny était une belle personne et il ne faut pas gâcher ça", a-t-elle confié. "Je pense que les fans sont très touchés. Il n’y a qu’à voir l’hommage national, cette ferveur des gens connus comme des gens inconnus, ça a rassemblé tout le monde donc il ne faut pas que ça divise. Et puis, je ne pense pas qu’un papa aurait déshérité ses enfants. Après, ça ne me regarde pas..."

"Johnny c'est mon enfance"

Mimie Mathy a ajouté qu'elle ne se considérait pas comme une amie proche du rockeur, bien qu'il avait été témoin son mariage.

"Je n’ai pas la prétention de dire que c’est mon grand copain mais c’est quelqu’un qui, quand je l’ai invité à mon mariage, m’a dit 'Ok, je viens mais je suis ton témoin'. J’avais trouvé ça super touchant car Johnny c’est mon enfance, les souvenirs de jeunesse. C’est génial de se dire qu’il m’a tenu la main pour l’un des plus beaux jours de ma vie", a-t-elle raconté. 

Mi-février, les deux premiers enfants de Johnny ont décidé avec leurs avocats d'assigner Laeticia Hallyday en justice, estimant que leur père aurait dû respecter la loi française qui interdit de déshériter ses enfants. Le rockeur avait couché sur papier sa volonté de ne pas prendre de disposition pour ses deux premiers enfants, à qui il avait déjà fait des donations dans le passé.

N.B.