BFMTV

Kim Kardashian se dit "différente" depuis son agression à Paris: "Avant, j'étais tellement matérialiste..."

Kim Kardashian sur le plateau du "Ellen DeGeneres Show", le 27 avril 2017

Kim Kardashian sur le plateau du "Ellen DeGeneres Show", le 27 avril 2017 - NBC

La star de téléréalité américaine est revenue sur le traumatisme subi après le braquage dont elle a été victime à Paris. Elle assure que cet événement a eu un véritable impact sur sa façon de voir les choses aujourd'hui.

Elle a changé. C'est en tout cas ce que Kim Kardashian a expliqué sur le plateau du Ellen DeGeneres Show diffusé ce jeudi 27 avril sur NBC. La star américaine de 36 ans, connue notamment du public pour sa téléréalité L'incroyable famille Kardashian est revenue une nouvelle fois à la télévision sur l'agression et le braquage dont elle a été victime à Paris en octobre dernier. Six mois après, la compagne de Kanye West se dit très "différente".

Celle qui a été braquée dans son hôtel parisien pendant la Fashion Week et dont la valeur du butin dérobé est estimée à 9 millions d'euros a témoigné, avec émotion: "Ca peut paraître dingue, mais je sais que cela devait m'arriver... Je ne veux pas commencer à pleurer, mais je suis une personne tellement différente. Je crois que les choses arrivent dans la vie pour nous apprendre des choses."

"Ce n'est plus ce que je suis"

La mère de North et Saint reconnaît aujourd'hui avoir conscience de l'image qu'elle renvoyait et explique que son agression à Paris a changé ses priorités et sa vision des choses.

"Ca n'a rien d'un secret, comme vous pouviez le voir dans l'émission, j'étais définitivement matérialiste avant, avoue Kim Kardashian. Il n'y a rien de mal à avoir des choses et à travailler dur pour les obtenir - et je suis très fière que les gens autour de moi réussissent. Mais je suis heureuse que mes enfants aient cette version de moi. (...) Parce que je me moque pas mal de toutes ces choses matérielles maintenant, vraiment."

Kim Kardashian assure n'avoir "plus du tout envie" aujourd'hui de tout montrer et de tout afficher comme elle le faisait auparavant. "Ce n'est juste plus ce que je suis," confie-t-elle, expliquant que "ça ne vaut pas le coût" de montrer ses bijoux sur les réseaux sociaux.

Fabien Morin