BFMTV

Hapsatou Sy: vague de soutiens pour la chroniqueuse après l'attaque d'Éric Zemmour

Eric Zemmour face à Hapsatou Sy

Eric Zemmour face à Hapsatou Sy - Capture d'écran C8

De nombreuses personnalités de tous horizons ont apporté leur soutien à Hapsatou Sy, en difficulté depuis son échange polémique avec Éric Zemmour.

Politiques, chanteurs, animateurs, journalistes, chroniqueurs, Miss France... les témoignages de solidarité de personnalités envers Hapsatou Sy affluent sur les réseaux sociaux depuis la séquence polémique qui l'a opposée à Éric Zemmour, le 16 septembre dernier dans Les Terriens du dimanche, sur C8. La chroniqueuse de Thierry Ardisson, visiblement en difficulté face à l'émission qui l'emploie, a reçu une pluie de messages de soutien sur Twitter.

"Soutien amical total à Hapsatou Sy", a ainsi tweeté Laurence Ferrari. La journaliste avait animé Le Grand 8 sur D8, où Hapsatou Sy avait officié comme chroniqueuse entre 2012 et 2016. La journaliste salue une "fille de l'école de la République, modèle d'intégration et de réussite à la française."

Ses collègues chroniqueuses de l'époque, Roselyne Bachelot et Audrey Pulvar, sont elles aussi montées au créneau: "Proposera-t-il de débaptiser les tirailleurs sénégalais morts pour la France?", demande la première, sans citer Éric Zemmour. "Ma chère Hapsatou Sy, (...) tu as été forte, splendide et parfaitement exacte dans tes propos", félicite la seconde. 

"Toujours défendre ses équipes"

Ces messages de sympathie contrastent avec la réaction de l'émission. Après la diffusion de la séquence controversée, Hapsatou Sy a fait part de son envie de porter plainte contre Éric Zemmour, et de son départ potentiel des Terriens du dimanche. La réponse est arrivée par voie de communiqué: "Si elle souhaite quitter l'émission, il faut qu'elle en informe rapidement Thierry Ardisson ou Stéphane Simon", pouvait-on lire lundi dans un message laconique de l'attachée de presse de l'homme en noir.

Le lendemain, Cyril Hanouna, le puissant animateur de Touche pas à mon poste! (diffusée elle aussi sur C8), semblait avoir choisi son camp: "Toujours défendre ses équipes!", a-t-il tweeté dans un message qu'on devine adressé à Thierry Ardisson. "Tu es merveilleuse, tu es forte, tu es digne!" a quant à elle tweeté Enora Malagré, ancienne chroniqueuse de TPMP!. Côté médias, Olivier Minne, Antoni Ruiz, Gérard Louvin, Raphaël Enthoven, Nabilla Benattia, Aïda Touhiri et les anciennes Miss France Marine Lorphelin et Sonia Rolland ont également publié des messages en faveur de l'animatrice.

De l'Assemblée nationale aux étagères des disquaires

Les personnalités politiques ne sont pas en reste: outre l'adjoint à la mairie de Paris Ian Brossat, la députée LaREM du Val-d'Oise Fiona Lazaar a souligné la diversité des prénoms des élus de la majorité. Membre du PCF et député de Seine-Saint-Denis, Stéphane Peu a lui aussi fait entendre sa voix en faveur de la chroniqueuse.

Enfin, plusieurs artistes ont également témoigné leur sympathie à Hapsatou Sy: Shéryfa Luna témoigne son soutien à "une femme brillante et courageuse", l'auteure Tatiana de Rosnay ironise sur son propre patronyme et le chanteur Slimane, son "ami depuis plusieurs années", s'est rebaptisé Hapsatou sur les réseaux sociaux.

Débat identitaire autour d'un prénom

Invité pour la promotion de son livre Destin français dans Les Terriens du dimanche, Éric Zemmour a critiqué le prénom de l'animatrice: "Chez moi (...) on doit donner des prénoms dans ce qu'on appelle le calendrier, c'est à dire les saints chrétiens", a-t-il d'abord lancé. "Je m'appelle Hapsatou, moi!" a réagi la chroniqueuse. "Votre mère a eu tort", a-t-il répondu.

Le lendemain sur Twitter, elle a menacé de porter plainte, évoquant des "insultes graves" qui n'ont pas été diffusées. Mardi, elle a publié ces extraits sur Instagram: "Votre prénom est une insulte à la France", l'entend-on notamment déclarer dans cette vidéo. 

Invité sur notre antenne lundi soir, au lendemain du début de la polémique, Éric Zemmour a dénoncé "le règne de l'émotion et de la victimisation." Thierry Ardisson, quant à lui, a réagi mardi sur CNews en estimant que sa chroniqueuse "s'étal(ait) sur Twitter pour faire un 'bad buzz'". Il a par ailleurs assuré que "Hapsatou (avait) été appelée cinquante fois pendant le week-end par le patron de C8, par mon coproducteur et elle n'a pas décroché son téléphone", tandis que l'animatrice a déclaré sur Twitter être "affectée" par le silence de Thierry Ardisson. Le soir-même, le producteur de l'émission a assuré de sa "compassion" pour Hapsatou Sy dans TPMP!.

Benjamin Pierret