BFMTV

Roselyne Bachelot: Le Grand 8 a été supprimé parce qu'il était trop cher

Bachelot à Canal+ en février 2016

Bachelot à Canal+ en février 2016 - Geoffroy Van der Hasselt - AFP

Roselyne Bachelot était l'invité ce jeudi 23 juin des Grandes Gueules sur RMC. L'ex-ministre devenue chroniqueuse sur D8 y a notamment évoqué l'arrêt de l'émission Le Grand 8, à laquelle elle participait. "Je crois qu'il était trop cher", a ainsi glissé Roselyne Bachelot. "Parce que nous avons respecté, et au-delà, nos contrats d'audience et on a participé au vrai succès qu'est le succès de notre chaîne, qui est maintenant la première de la TNT. Mais nous sommes une émission de luxe". Ajoutant en riant: "Nous ne sommes pas des poules de luxe!".

"Une violence inouïe"

L'ancienne ministre de la Santé a également évoqué la situation à i-TELE, assurant que le monde des média est "pire" que le monde de la politique. "Avant-hier dans le pôle gratuit de Canal+ où il y a à la fois D8, D17 et i-TELE (dont Vincent Bolloré a pris les commandes en même temps que de la chaîne cryptée, NDLR), on a vécu un plan massif de licenciements, avec 50 personnes sur les 200 d'iTELE qui ont été virées, enfin dont les contrats n'ont pas été renouvelés. C'était d'une violence inouïe".

"En politique, ça arrive les remaniements ministériels, mais en général en politique on a une porte de sortie," a-t-elle ajouté.

M. R.