BFMTV

Corinne Masiero répond à Roselyne Bachelot: "Si elle a des choses à dire, elle les dit en face!"

L'actrice Corinne Masiero lors de la 46e cérémonie des César le 12 mars 2021 à Paris

L'actrice Corinne Masiero lors de la 46e cérémonie des César le 12 mars 2021 à Paris - Bertrand GUAY © 2019 AFP

La comédienne répond à la ministre de la Culture, qui a estimé ce matin sur RTL que la très politique dernière cérémonie des César "n'a pas été utile" au cinéma français.

Corinne Masiero a réagi ce mardi 16 mars sur BFMTV aux propos tenus ce matin sur RTL par Roselyne Bachelot, qui a dénoncé une politisation de la cérémonie des César, qu'elle a jugé "pas utile au cinéma français".

"Ce qui m'a frappé, c'est que finalement, le côté 'meeting politique' de cette affaire a nui à l'image du cinéma français, alors qu'il est massivement aidé", a estimé la ministre, avançant le chiffre de 1,2 milliard d'euros d'aides au cinéma en 2020.

Une déclaration qui cible notamment le happening de Corinne Masiero, qui a marqué les esprits en se retrouvant entièrement nue sur la scène pour remettre le prix du meilleur costume. Un geste politique en soutien aux intermittents du spectacle.

"Je n'ai pas envie de répondre à madame Bachelot, ni aux chiens de garde du gouvernement, parce que je ne les écoute pas. Par principe, je ne les écoute pas", explique-t-elle à BFMTV. "J'imagine que ça ne devait pas être très gentil. Ce qui est dommage, c'est qu'elle aurait pu me le dire, parce qu'elle était dans la salle au début semble-t-il et elle s'est barrée. Si elle a des choses à dire, elle les dit en face, déjà."

"Les paroles, on s'en fout"

Et la comédienne de poursuivre: "Les paroles, on s'en fout. Moi, je m'en fous complètement. Maintenant, c'est des actes. Qu'est-ce qu'elle a proposé comme acte? Elle n'a rien proposé. That's it, that's all. Parlons de choses intelligentes. Les paroles, c'est bien beau, mais à un moment, il faut agir."

Corinne Masiero n'avait prévenu personne de son geste, "pour ne pas mettre les gens dans la merde", pas même Marina Foïs, la maîtresse de cérémonie de la soirée, a-t-elle raconté dans les colonnes du Parisien:

"J'ai préparé mon texte modifié et avec l'aide de deux costumières qui m'ont aidée à écrire des phrases sur mon dos, j'ai attendu le dernier moment".  

L'héroïne de Capitaine Marleau se dit "contente de l'avoir fait" et assure avoir reçu "un tsunami de soutiens de plein de gens du spectacle, du cinéma, et même de spectateurs, y compris depuis l'étranger ".

https://twitter.com/J_Lachasse Jérôme Lachasse Journaliste BFMTV