BFMTV

Uncut Gems: trois raisons de se laisser happer par le film de Netflix avec Adam Sandler

BFMTV

L’humoriste Adam Sandler livre la meilleure prestation de sa carrière dans Uncut Gems, thriller nerveux disponible sur Netflix à partir du 31 janvier.

C’est l’événement cinématographique de la semaine, mais pour découvrir Uncut Gems, le nouveau film des frères Josh et Benny Safdie, il faut se rendre sur la plateforme de streaming Netflix. Situé dans le Diamond District, le quartier des diamants de New York, Uncut Gems est un thriller époustouflant et nerveux qui a séduit les Etats-Unis. Voici trois raisons de vous précipiter sur cette pépite. 

Un Adam Sandler inédit

Spécialiste des comédies régressives (Jack et Jill), Adam Sandler est aussi un excellent acteur capable de sortir de sa zone de confort pour des projets atypiques, comme Punch-Drunk Love de Paul Thomas Anderson. Dans Uncut Gems, il incarne Howard Ratner, un bijoutier qui risque sa fortune dans des paris sportifs à haut risque. Un personnage aux antipodes de ce qu'il est. Lui qui aime tant les personnages d'outsiders qui triomphent malgré l'adversité ou de bons pères de famille, a dû se faire violence.

Malgré ses réticences initiales, il parvient à insuffler une dose d'humanité à Howard Ratner, incorrigible menteur et manipulateur qui joue avec sa vie à chaque seconde:

"Nous, on adorait Howard, on ne voulait pas que les gens le détestent. C’est pour ça qu’Adam Sandler était si important", commente Josh Safdie dans Libération. "Dans tous ses films, il arrive à donner un sens à des situations totalement absurdes, parce qu’il sait créer de l’empathie. Quoi qu’il arrive, on l’aime. En dépit des trucs grotesques qu’il peut faire, même quand on se dit 'oh là là mais c’est pas possible!', comme dans The Wedding Singer ou Punch-Drunk Love, on l’aime. Il fallait que Howard suscite ça aussi, sinon le film n’aurait pas fonctionné."

Adam Sandler a fabriqué de toutes pièces un personnage incroyable avec de fausses dents et des accessoires plus vrais que nature. Selon les frères Safdie, Sandler a porté pendant tout le tournage l'équivalent 400.000 dollars de bijoux! "On n'aurait pas pu utiliser du toc, ça n’aurait pas eu le même effet, visuellement, psychologiquement. Il en avait besoin pour entrer dans son personnage, comme il avait besoin de lunettes à montures en or…", glisse Benny Safdie dans Libération.

Un thriller frénétique

Uncut Gems s'inscrit dans la lignée des thrillers asphyxiants des années 1970, comme Marathon Man avec Dustin Hoffman. Howard Ratner passe sa vie à forcer les portes, à jouer avec le feu. C’est ce qui lui donne son énergie tout en le menant à sa perte. Véritable tragédie urbaine, Uncut Gems est un voyage au bout de la folie de Howard. La pression ne redescend jamais, accentuée par la photographie de Darius Khondji et la musique de Daniel Lopatin, qui sample la bande originale d'Akira, le classique de l'animation japonaise de Katsuhiro Otomo.

Une plongée dans un univers clos et atypique

Uncut Gems propose une plongée inédite dans un monde atypique et secret: le fameux Diamond District. "C’est un univers traditionnellement clos", explique Josh Safdie au Monde. Les deux frères connaissent bien ce quartier où leur père a travaillé dans les années 1980. Il leur en avait raconté les secrets il y a bien des années:

"Il y avait quelque chose d’incroyablement divertissant dans les histoires qu’il nous racontait. Aujourd’hui, on parlerait d’histoires 'virales', car on avait tout de suite envie de les raconter à quelqu’un d’autre. De vraies petites fictions 'pulp': haletantes, mais aussi supercomiques, et absurdes. Donc l’ambition initiale du film était de raconter ces histoires. Bizarrement, il n’en reste aucune dans le produit fini, mais elles ont été notre point d’entrée. Une fois qu’on s’est mis à fréquenter la 47e rue pour faire des recherches, on a été aspirés par l’énergie du lieu. C’est un univers tendu, hyperrapide, hyperdrôle, tout le monde y joue un rôle", commente Josh Safdie dans Libération

Dans ce monde clos, on croise une galerie de personnages rares au cinéma. Adam Sandler est entouré de quelques stars (Idina Menzel, Lakeith Stanfield) et de talents en herbe, comme Julia Fox, qui incarne la petite amie de Howard et pourrait inspirer Hollywood tant sa vie d'artiste/dominatrice/photographe/actrice est romanesque. 

Sandler donne aussi la réplique à de réels bijoutiers de la 47e rue, "parce qu’ils sont l’âme du lieu, et qu’il fallait absolument capter leur manière de parler, de bouger, de faire les bateleurs", précise Benny Safdie à Libération. Il ajoute: "Le garçon qui joue l’un des fils de Howard est le fils d’un bijoutier réputé être le meilleur du game, Avianne, et il apporte une authenticité dingue au film." 

Jérôme Lachasse