BFMTV

Mort de Claude Brasseur: Emmanuel Macron salue un "immense acteur" "admiré et aimé des Français"

Claude Brasseur au Festival du film francophone d'Angoulême le 27 août 2015

Claude Brasseur au Festival du film francophone d'Angoulême le 27 août 2015 - YOHAN BONNET © 2019 AFP

Dans un communiqué, l'Elysée rend hommage à un acteur qui "a su endosser tous les costumes". Claude Brasseur est mort mardi à l'âge de 84 ans.

Emmanuel Macron salue ce mercredi "l'immense acteur" Claude Brasseur, décédé la veille à 84 ans, qui était "admiré des Français" et "aimé" par eux après avoir marqué des générations sur petit et grand écran.

"Parce qu'il a incarné une myriade de personnages qui nous ressemblent et qui habitent nos vies, Claude Brasseur n'était pas seulement admiré des Français: il en était aimé", a souligné l'Elysée dans un communiqué, en honorant "le digne héritier d'une famille qui foule les tréteaux français depuis un siècle et demi".

Claude Brasseur "a su endosser tous les costumes, se fondre dans tous les décors. Il a joué les gendarmes comme les voleurs, les détectives aussi bien que les juges, les artistes et les amants, les grands hommes et les gens simples. À tous, il a su donner la même justesse, la même profondeur, la même humanité, en leur prêtant à la fois la puissance de sa voix et la tendresse de son regard", ajoute le communiqué.

"Nous faire rire et nous émouvoir"

Le président de la République et son épouse "sont attristés par le départ de cet immense acteur qui savait, tour à tour, nous faire rire et nous émouvoir aux larmes", et ils adressent "leurs plus sincères condoléances" à "son fils Alexandre qui poursuit aujourd'hui l'épopée familiale, à ses amis et à ses pairs, comme à tous les Français qui l'aimaient".

Claude Brasseur, interprète de François Vidocq à la télévision et de plusieurs grands rôles au cinéma, dont Un éléphant ça trompe énormément, est mort mardi à l'âge de 84 ans.

B.P. avec AFP