BFMTV

Jean Rochefort, "un  magnifique camarade et un homme formidable" pour Anny Duperey

Anny Duperey sur le plateau de BFMTV

Anny Duperey sur le plateau de BFMTV - Capture d'écran

Invitée ce lundi soir sur notre antenne, Anny Duperey a rendu hommage au "vieux gamin" qu'était Jean Rochefort. Elle lui avait notamment donné la réplique dans Un éléphant ça trompe énormément, un film pour lequel elle a "une grande tendresse".

Anny Duperey avait fait tourné la tête de Jean Rochefort dans Un éléphant ça trompe énormément. Ce lundi soir, l'actrice était à l'antenne de BFMTV afin d'évoquer "la grande tendresse" qu'elle avait pour son partenaire à l'écran, et cette comédie aujourd'hui culte.

"Je suis triste. C'est un magnifique comédien, un magnifique camarade et un homme formidable qui est parti. L'emblème de toute une époque", a-t-elle confié.

"J'ai une grande tendresse pour lui et pour ce film. Je suis fière de partager avec lui un pan mythique du cinéma français", a ajouté Anny Duperey, en référence à la scène d'ouverture de la comédie d'Yves Robert, où on la voit danser dans un parking, la robe qui se soulève sur une bouche d'aération.

"Plus ça allait, plus il ressemblait à un vieux gamin"

Anny Duperey se rappelle d'un "délicieux partenaire" dont elle aimait beaucoup "le côté vieille France". Elle se souvient d'un tournage avec une "équipe tellement chaleureuse", au milieu de théâtreux.

"Ca riait beaucoup. Ca faisait son travail très sérieusement, en riant beaucoup", a-t-elle raconté.

Anny Duperey n'a qu'un seul regret concernant celui qu'elle définit comme un "seigneur de l'art dramatique": que sa "gaminerie" n'ait pas été plus exploitée à l'écran lors de ses vieux jours.

"Je regrette qu'on ne l'ait pas plus employé lorsqu'il était plus âgé, avec ses cheveux blancs. On aurait dit qu'allait avec l'âge une espèce de gaminerie supplémentaire. Plus ça allait, plus il ressemblait à un vieux gamin. Il n'avait plus aucune inhibition", a-t-elle confié.

N.B.